Logo Brainbox Logo brainbox

07 septembre 2022

Le gros œuvre de votre maison est fait : comment planifier les dernières étapes en restant dans le budget initial ?

Art 7 (4)

Votre projet avance et c’est tant mieux ! Votre maison prend forme… Le gros œuvre est toujours ouvert, mais il sera sans doute bien vite terminé et fermé dès que la toiture sera posée et que les menuiseries extérieures seront placées.

C’est peut-être le bon moment pour faire le point sur votre budget afin de prévoir correctement les différentes étapes du second œuvre. En effet, s’il faut revoir certains travaux, que ce soit parce que vous avez dépensé plus ou moins que prévu jusqu’à présent, c’est maintenant qu’il faut s’en préoccuper sinon cela risque d’être trop tard. Découvrez quelques astuces pour respecter et optimiser votre budget jusqu’au bout de votre projet et l’utiliser de façon intelligente !

 

Prendre le temps de faire le point sur les dépenses passées et à venir

Si vous avez tenu à jour un dossier précis des dépenses déjà effectuées jusqu’à présent, vous savez certainement de façon exacte à quel point votre budget initial est entamé. Mais il se peut que vous n’ayez pas eu l’occasion de faire cela de façon méthodique et précise pour chaque dépense…

La construction d’une maison est effectivement un projet long et complexe et on peut parfois laisser de côté l’administratif pour privilégier les travaux concrets. Ce n’est rien ! Prenez simplement le temps maintenant de faire le point sur tout, cela pour pouvoir gérer les travaux restants.

Il est possible que vous vous aperceviez que vous avez entamé votre budget plus que prévu jusqu’à présent. Ne paniquez pas : il est encore temps de faire des économies sur les installations de second œuvre pour que le budget total de votre nouvelle maison soit respecté. Faire des économies ne signifie pas pour autant que vous devrez passer à des travaux et à des matériaux de moins bonne qualité. Si vous organisez bien vos travaux à venir et/ou que vous en prenez certains en charge, vous pouvez réduire la facture sans toucher à la qualité.

Maintenir un haut degré de qualité tout en diminuant les coûts : comment faire ?

Voici quelques conseils à appliquer si vous cherchez à optimiser votre budget.

  1. Comparer les devis

Si vous faites appel à des professionnels, il faut toujours demander plusieurs devis pour chaque prestation. Ces devis doivent être détaillés, notamment en ce qui concerne le matériel. Vous pouvez ainsi comparer des choses comparables, faire jouer la concurrence et choisir le professionnel qui vous offre le meilleur rapport qualité-prix.

Il faut savoir qu’un petit entrepreneur a généralement moins de frais qu’un grand entrepreneur. Faites aussi attention à la main-d’œuvre trop bon marché, car si le travail n’est pas bien réalisé, cela vous reviendra finalement plus cher. Privilégiez des professionnels qui connaissent parfaitement leur métier.

  1. Bien choisir les matériaux

Les matériaux de qualité ne sont pas nécessairement ceux qui coûtent le plus cher. Il ne faut pas systématiquement vouloir suivre les dernières tendances pour chaque installation.

Cela sera moins cher et vous aurez des matériaux dont la qualité est garantie puisqu’ils ont eu le temps de faire leurs preuves.

  1. Se référer à son architecte

N’hésitez pas à demander conseil à votre architecte pour le choix des prestataires. À ce stade, votre architecte sait mieux que quiconque ce que vous souhaitez pour votre maison. De plus, son expérience et son réseau de professionnels du bâtiment devraient lui permettre de vous conseiller les bonnes personnes.

  1. Faire une partie des travaux soi-même

Vous pouvez prendre une partie des travaux en charge pour faire de véritables économies, car la main-d’œuvre représente une grande partie des coûts dans la construction. Les grands bricoleurs ou professionnels du bâtiment l’ont sans aucun doute déjà envisagé depuis longtemps, mais les autres sont certainement plus frileux. Et pourtant, les différentes installations de second œuvre (électricité/domotique, ventilation, chauffage et sanitaires) sont à la portée de toute personne qui choisit un bon accompagnement.

  1. Reporter certaines finitions

Il est possible de reporter certaines dépenses en fin de chantier, si votre budget ne permet pas de les couvrir actuellement. Voici différents exemples :

  • Les finitions des sols : vous pouvez par exemple, dans les chambres, placer provisoirement un vinyle.
  • Les finitions du garage peuvent être reportées, comme la pose du carrelage.
  • Le rejointoyage des murs extérieurs peut être repoussé d’un an, en accord avec votre architecte/entrepreneur, sans que la maison ne risque de s’abîmer.
  • Certaines portes intérieures peuvent ne pas être placées directement, vous pouvez également choisir des clinches moins coûteuses.
  • Si vous avez prévu deux salles de bains, vous pouvez n’en installer qu’une pour l’instant et prévoir la réalisation de la seconde pour plus tard.

Comme vous pouvez le constater, ces reports ne touchent en rien à la qualité de votre habitation. Il faut cependant bien sélectionner les choses à décaler dans le temps. En effet, tous les travaux ne peuvent pas être repoussés aussi facilement : si vous souhaitez une domotique plutôt qu’une installation électrique classique, vous devez le décider directement. De même, on conseille généralement d’investir dès à présent dans une cuisine de qualité et qui vous plait vraiment, car c’est l’une des pièces où vous allez passer le plus de temps en famille.

 

En suivant la plupart de ces conseils, vous devriez parvenir à maîtriser le budget des travaux qui vous restent. N’hésitez pas à retrousser vos manches et à vous lancer ! C’est le meilleur moyen de faire des économies conséquentes, mais aussi d’être fier de votre future maison.

Vous pourriez aussi aimer...

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024