Logo Brainbox Logo brainbox

Quelles techniques pour entretenir son système de chauffage ?

Le système de chauffage est un équipement dont l’implication dans le confort et le bien-être des habitants d’une maison est grande. Grâce au guide complet pour réaliser des économies d’énergie sur le chauffage, il est facile d’opter pour un type de chauffage capable d’assurer un confort de vie optimal. Mais encore faut-il en prendre grand soin, car veiller au bon fonctionnement de son chauffage est la clé pour en allonger la durée de vie, afin d’en profiter le mieux possible. La nécessité d’un entretien rigoureux s’impose. Découvrez un ensemble de techniques et de conseils pour entretenir avec minutie son système de chauffage.

comment-bien-entretenir-chauffage-1

Comment entretenir son circuit de chauffage ?

Pour assurer le bon fonctionnement de son chauffage, peu importe le type de chauffage choisi, il convient de savoir comment bien nettoyer son circuit de chauffage, en l’occurrence lorsqu’il s’agit du système central.

En effet, il s’agit du nœud et du point de ralliement de tous les équipements composant un réseau de chauffage, à savoir :

  • un générateur de chaleur ;
  • une unité de distribution ;
  • des émetteurs de chaleur.

Installation très sensible, le circuit de chauffage reste susceptible, à mesure de son utilisation, d’être attaqué par certaines salissures, dont la poussière, et notamment la boue. Pour ne pas écourter sa durée de vie, et surtout pour lui permettre de maintenir son bon fonctionnement, un désembouage périodique s’impose.

L’opération consiste à débarrasser les canalisations et les tuyauteries de l’installation du dépôt boueux qui s’y forme avec le temps. Pour ce faire, on commence par réaliser une purge, exercice consistant à débarrasser les radiateurs du circuit du trop-plein d’air. On procède ensuite au rinçage, pour éliminer les amas de boue.

Après ces phases, le circuit est rempli d’eau mélangée à un produit désembouant, conçu pour combattre les dépôts calcaires et la boue. La solution est alors versée dans le circuit, après une série de raccordements entre les vannes de vidange.

On se sert ensuite d’une pompe de désembouage pour déloger la boue et nettoyer les canalisations. Pour clore l’opération, on remet le réseau de chauffage en pression, puis on intègre un inhibiteur de corrosion, préparation destinée à prévenir l’apparition de tartre et toute attaque d’agent corrosif.

En alternative à ce mode de nettoyage, on peut opter pour un simple rinçage. Ce procédé d’entretien, relativement moins contraignant, consiste à laver le système de chauffage au moyen d’une pompe de désembouage. On fait ensuite la vidange, avant de protéger l’installation entière avec un inhibiteur de corrosion.

Comment entretenir son radiateur ?

Le radiateur est un essentiel du système de chauffage et l’un des composants les plus sensibles. Il est donc primordial de savoir comment bien nettoyer un radiateur, d’autant plus que le bon fonctionnement du chauffage en dépend.

Il faut souligner que cet équipement est assez sensible à l’accumulation de la poussière, ainsi qu’à la rouille à la rouille et à la boue, véritables freins au fonctionnement optimal de l’installation. Ces salissures ont pour principales conséquences de rendre l’appareil bruyant, gourmand en énergie et peu performant. Mais grâce à un entretien rigoureux, on peut préserver la durée de vie optimale de son radiateur.

L’entretien de l’équipement exige avant tout une purge. Ce procédé, incontournable dans le processus de nettoyage d’un radiateur, se réalise notamment sur les radiateurs ayant des raccordements avec le système de chauffage central. Il consiste à vider au moins une fois l’an l’excédent d’air qui s’y accumule et qui réduit la chaleur émise par le radiateur.

Après ce préalable, on peut procéder au nettoyage proprement dit du radiateur. Divers procédés sont utilisés, en fonction du type de radiateur.

Radiateur électrique

Avant de réaliser le nettoyage d’un radiateur électrique, il est nécessaire de mettre l’appareil hors tension en débranchant la prise. Il faut ensuite attendre que l’équipement se refroidisse avant de passer au nettoyage proprement, qui commence généralement par les parois du radiateur. Pour ce faire, on utilise une éponge avec de l’eau savonneuse ou du vinaigre blanc.

Pour désencrasser les parties peu accessibles de l’appareil, on peut se servir d’un sèche-cheveux ou d’une spatule montée d’une chaussette. À noter que l’appareil est équipé d’un suceur plat pour faciliter le nettoyage des recoins.

En revanche, le nettoyage de l’intérieur du radiateur électrique peut être délicat. Les risques d’électrocution ou d’incendie sont, en effet, présents. C’est pourquoi il est déconseillé de retirer les panneaux électriques du chauffage pendant le nettoyage.

Radiateur à gaz

Pour commencer le nettoyage d’un radiateur à gaz, il faut éteindre l’appareil ou mettre en veille la chaudière. Il faut ensuite attendre un laps de temps pour que le radiateur se refroidisse. Par la suite, il faudra :

  • démonter le radiateur ;
  • passer l’aspirateur ;
  • nettoyer les recoins avec une brosse souple trempée d’eau savonneuse ou de vinaigre blanc ;
  • rincer et laisser sécher ;
  • remonter le radiateur et le rallumer.

Radiateur à raccordement central

Le nettoyage du radiateur à raccordement central se fait principalement par la technique du désembouage. Pour le faire, on purge l’appareil, puis on se sert de produits désembouants pour éliminer la boue.

Radiateur en fonte

Relativement facile à rendre propre, le radiateur en fonte se nettoie avec une brosse coudée et de l’eau savonneuse.  Le processus commence par une phase de purge, lorsqu’il s’agit d’un système froid, et consiste à dévisser la vis de purge dont est équipé l’appareil, en se servant d’une pince. Il s’échappe de l’air accumulé, et parfois de l’eau sale.

La prochaine étape consiste à éliminer le dépôt de poussière entre les tuyaux du radiateur. On procède ensuite au lessivage à l’eau et au savon, pour enfin essuyer le radiateur avec un chiffon propre. À noter que, pour nettoyer ce type de chauffage, il est impératif de bien protéger le sol et le mur qui se trouvent à l’arrière de l’appareil.

Faut-il faire appel à un professionnel pour l’entretien de son chauffage ?

Prendre soin de son chauffage pour en assurer le bon fonctionnement est une tâche qui incombe à tout propriétaire ou habitant d’un logement. Afin de les aider, des modes d’emploi, des tutoriels, des podcasts… dévoilent des astuces pour réussir l’opération.

Toutefois, il faut savoir faire appel à un professionnel pour l’entretien de son chauffage lorsque cela s’impose.

En effet, les conseils de nettoyage et d’entretien de son système de chauffage, comme ceux mentionnés dans ce guide, sont à la portée de tous et sont d’une efficacité démontrée. N’importe quel bon bricoleur, à la lumière de ces conseils, peut faire un bon entretien de son chauffage. C’est d’ailleurs un bon moyen pour s’épargner des dépenses en frais d’entretien.

Néanmoins, il ne faut pas tomber dans la tentation de vouloir tout faire soi-même, car le risque de ne pas réussir est grand. En effet, un système de chauffage est une installation sensible, voire exigeante. Un mauvais entretien influe sur ses performances et sa durée de vie. Et c’est sans compter les risques d’électrocution, d’incendie ou de détérioration accidentelle.

De plus, certaines techniques d’entretien sur certains types de chauffage exigent l’expertise d’un professionnel. Le profil idéal pour assurer un entretien efficace sur ce type d’appareil est le plombier-chauffagiste. Ce technicien habilité à intervenir sur les installations de chauffage est sollicité pour divers ouvrages dont :

  • la purge ;
  • le rinçage ;
  • le désembouage ;
  • le ramonage, etc.

comment-bien-entretenir-chauffage-2

Quelle fréquence de nettoyage pour son chauffage ?

Un système de chauffage est un équipement qui nécessite une attention de tous les jours. Il convient donc d’être à l’affût du moindre signe de dysfonctionnement de l’installation, pour ne pas compromettre le confort de son logement et alourdir ses factures de chauffage.

Quant à la fréquence de nettoyage de l’appareil, cela dépend du type de chauffage et du procédé de nettoyage utilisé. Ainsi, pour un désembouage de son système de chauffage, une fréquence de 7 à 10 ans est recommandée. Ce procédé de nettoyage peut être préventif et curatif.

Dans le cas de la prévention, il faut désembouer au bout de 5 ans d’usage lorsqu’il s’agit d’un plancher chauffant à basse température, et au bout de 5 à 10 ans pour les radiateurs. En cas de désembouage curatif, le traitement se fait dès qu’un défaut de fonctionnement se signale. Cependant, pour un système de chauffage nouveau, procéder au nettoyage dès la mise en service est recommandé.

Lorsqu’il s’agit d’une purge sur radiateur, le nettoyage se fait au moins une fois l’an. Il en est de même pour le ramonage de sa chaudière. De même, il faut souligner que l’entretien du chauffage se fait à des périodes précises de l’année. Ainsi, le désembouage a idéalement lieu durant l’été, pour éliminer la poussière et éventuellement l’eau accumulées.

La purge de radiateurs, elle, se fait à l’automne, avant la mise en route de sa chaudière. En ce qui concerne le ramonage, il peut se faire à l’été, mais de préférence au printemps. Cette période est à privilégier, puisqu’elle fait généralement suite à celle de chauffe.

En définitive, entretenir son chauffage, c’est procéder à un nettoyage périodique en fonction de la technique de nettoyage correspondant au type de chauffage utilisé. On peut compter à cet effet sur l’expertise d’un chauffagiste.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024