Logo Brainbox Logo brainbox

Entretien de son chauffage : quand recourir à un professionnel ?

Pour s’assurer d’avoir un bon confort thermique toute l’année et de rester en bonne santé, il est essentiel de prendre soin de son système de chauffage. Une panne ou un mauvais fonctionnement peuvent non seulement entraîner des problèmes de performance, mais ont également un impact direct sur les dépenses. Alors, comment bien entretenir son chauffage ? La fréquence de l’entretien du chauffage dépend de la nature de l’installation et cette opération doit obligatoirement être faite par un chauffagiste professionnel. Cependant, l’occupant doit lui aussi effectuer un entretien courant de son système. Voici ce qu’il faut savoir afin de bien maintenir son chauffage.

/quand-faire-appel-professionnel-entretien-chauffage-1

Qu’est-ce que l’entretien d’un chauffage ?

Lorsque l’on parle d’entretien de chauffage, plusieurs choses sont à distinguer : le petit entretien et le contrôle périodique.

Le contrôle périodique

Le contrôle périodique d’un chauffage est une obligation légale. C’est un diagnostic qui s’assure de la conformité de l’installation. Ce contrôle correspond au gros entretien et doit être effectué par un technicien agréé. Lors de ce rendez-vous, le professionnel vérifie que le système est bien conforme à la réglementation chauffage PEB.

L’entretien annuel

L’entretien régulier est généralement à effectuer tous les ans. Il correspond au petit entretien du chauffage. Au contraire du contrôle périodique, le petit entretien ne prend pas en compte le respect des exigences PEB. Il n’est pas obligatoire pour tous les systèmes, mais il est tout de même conseillé aux locataires d’entretenir leur chauffage tous les ans.

Pourquoi effectuer l’entretien d’un chauffage ?

L’entretien du chauffage a des conséquences directes sur l’environnement, la sécurité et le confort des occupants d’un logement. Il est nécessaire pour prévenir des pannes de chauffage en plein hiver, il prévient des dangers importants et protège les maisons et ses habitants. En effet, si un chauffage n’est pas bien entretenu, il y a par exemple des risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Vérifier fréquemment une installation de chauffage favorise également la durée de vie de ce système, ainsi que son rendement : un bon entretien permet de réduire les coûts et de faire des économies. Si cet entretien n’est pas réalisé, une amende risque d’être encourue, et les assurances ne couvriront pas les dédommagements en cas de problème (un incendie, par exemple).

Qui appeler pour l’entretien d’une chaudière : le chauffagiste agréé

Pour l’entretien de son chauffage, il faut faire appel à un chauffagiste agréé pour qu’il puisse attester de la conformité ou non de l’installation. Lui seul peut délivrer l’attestation de conformité.

Chaudière gaz, bois, mazout : les étapes de l’entretien

Lors d’un contrôle périodique, le professionnel s’occupe du nettoyage de la chaudière, du nettoyage du système d’évacuation des fumées et du réglage du brûleur. Voici les grandes étapes par lesquelles passe le professionnel lors de cet entretien :

  1. Contrôle de l’environnement immédiat de l’installation.
  2. Mesure initiale des émissions, de la température et du rendement.
  3. Ramonage si besoin (ce n’est pas le cas pour les chaudières à gaz, mais pour les chaudières à mazout par exemple) et nettoyage des suies accumulées.
  4. Contrôle de la condensation, du siphon et de la vidange.
  5. Vérification des joints et des garnitures d’étanchéité.
  6. Inspection et nettoyage de la chambre de combustion.
  7. Vérification de la tige d’allumage et de l’électrode d’ionisation.
  8. Mesure finale après entretien.
  9. Remise du certificat légal.

Fréquence de l’entretien d’un chauffage : les obligations selon les régions

En Belgique, le contrôle périodique d’une chaudière est obligatoire, mais sa fréquence dépend du type de combustible et de la région dont il est question.

En Wallonie, le système de gaz est à vérifier tous les 3 ans, et la chaudière au mazout et les installations au bois sont à vérifier une fois par an.

Dans la région de Bruxelles, les installations à gaz doivent être entretenues tous les 2 ans, et les installations à combustibles liquides, biomasses et solides tous les ans.

Dans la région flamande ou Flandre, les installations au mazout, pellets, bois et charbons doivent être vérifiées tous les ans, et les chaudières à gaz tous les 2 ans.

Si un appareil est déclaré non conforme, l’occupant dispose de 5 mois pour mettre le système en conformité et prévoir un nouveau contrôle.

quand-faire-appel-professionnel-entretien-chauffage-2

Quel prix pour l’entretien d’une chaudière ?

Lorsqu’il s’agit d’appareils de chauffage individuel, l’entretien du chauffage est à la charge du locataire du logement, sauf si le bail signé entre le locataire et le propriétaire dit le contraire. Si le chauffage est collectif, c’est à la charge du propriétaire ou de la copropriété.  Il est intéressant de noter que la facture de ce contrôle peut être déduite de la déclaration d’impôts.

Le prix d’un entretien périodique dépend du type de chauffage dont il s’agit. Voici les prix minimums auxquels on peut s’attendre :

  • chaudière à gaz : 110 € ;
  • chaudière au gaz à condensation : 135 € ;
  • chaudière au mazout : 130 € ;
  • chaudière au mazout à condensation : 210 €.

En plus de ces coûts, sont rajoutés les frais de déplacement, ainsi que d’autres frais comme un ramonage de cheminée : tout coût supplémentaire dépend du mode de chauffage et de ses besoins.

Il est possible de diminuer ce prix en optant pour un contrat d’entretien auprès d’une entreprise de chauffage. Le contrat d’entretien permet de payer une somme un peu plus basse tous les mois et qui intègre l’entretien annuel, la délivrance de l’attestation d’entretien, ainsi que d’autres prestations comme des interventions de dépannage ou le changement de pièces. Choisir de prendre un contrat d’entretien est une bonne solution pour éviter d’avoir des centaines d’euros à dépenser lors de l’entretien annuel.

Peut-on s’occuper de l’entretien de son chauffage soi-même ?

L’entretien d’une chaudière doit toujours être assuré par un technicien agréé, puisque celui-ci donne une attestation de conformité. Cependant, il y a effectivement plusieurs façons de maintenir son chauffage en bon état. Il est évident que chaque système demande une astuce d’entretien spécifique. Certains systèmes sont plus compliqués à entretenir soi-même que d’autres, auquel cas il est préférable de faire appel à un chauffagiste compétent.

Pour les chauffages électriques, il suffit de dépoussiérer les appareils. Il se trouve que la poussière est une des causes de la baisse de performance. On peut utiliser un chiffon ou même un aspirateur. Pour les radiateurs, il est conseillé de procéder à une purge au moins une fois par an. Afin de vérifier l’état d’un radiateur, il suffit de vérifier s’il est bruyant. Si c’est le cas, c’est qu’il est en mauvais état. Pour les pompes à chaleur, il faut faire attention à ce qu’il n’y ait pas de débris qui empêche l’air de circuler normalement.

Tenir ces différentes habitudes permet de se protéger des dangers et d’éviter les coûts de la venue d’un chauffagiste professionnel.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024