Logo Brainbox Logo brainbox

Avant de lancer un chantier de rénovation ou de construction d’une maison, il faut répondre à de nombreuses questions techniques de conception, de matériaux, etc., que l’on fasse appel à un bureau d’étude ou non. Les réponses apportées doivent être en adéquation avec les choix du futur propriétaire, mais également avec les réglementations en vigueur, ainsi qu’avec les labels qui encadrent les constructions et rénovations.

Avant de répondre à la question du mode de chauffage à utiliser dans une maison au label BBC, il faut donc déjà définir ce qu’est ce label et ce qu’il induit, pour mieux comprendre la portée des choix techniques qui répondront à ses exigences. Car la question d’un type de chauffage écologique pour la maison rejoint, certes, un tel raisonnement, mais ne fait que le compléter sans y répondre entièrement. Nous allons voir pourquoi.

quel-type-chauffage-choisir-maison-bbc-1

RT 2012, PEB, label BBC, une synergie pour quels avantages ?

Les réglementations thermiques en vigueur dans chaque pays, comme la RT 2012 (bientôt RE 2020) en France ou le PEB en Belgique (performance énergétique des bâtiments), sont appliquées aux travaux de rénovation énergétique et de construction neuve. Ces réglementations s’appuient sur un label créé par l’association Effinergie, à savoir le label BBC (bâtiment basse consommation), qui se veut contraint à des obligations de résultat concernant les travaux effectués sur ce type de maisons.

  1. La consommation d’énergie primaire (énergie pour les appareils de chauffage, eau chaude sanitaire, éclairage, climatisation et ventilation) doit être inférieure à 50 kWh/m²/an. Ce chiffre peut être relevé à 80 kWh/m²/an dans le cas d’un bâtiment rénové. Pour ces deux chiffres, un coefficient de pondération de 0,8 à 1,3 peut être appliqué en fonction de la zone géographique où se trouve le chantier, et ce, pour rationaliser la consommation selon le climat supporté.
  2. Les rejets de GES (Gaz à effet de serre) des solutions de chauffage doivent être initialement divisés par quatre. Ceci permet de lutter contre la consommation des énergies fossiles liée aux besoins en chauffage (chaudière à raccordement au gaz ou au fioul, même pour le cas d’une chaudière à condensation) et de réduire le cycle carbone que consomme une maison BBC.
  3. L’étanchéité à l’air de l’œuvre terminée doit être mesurée et rester inférieure à 0,6 m3/h/m². Pour ce faire, la maison BBC est mise en dépression par effet d’aspiration. La mesure s’effectue à ce moment-là.
  4. Les matériaux d’isolation et de construction biosourcés seront privilégiés (pour éviter les ponts thermiques), ainsi que les modes de production d’énergie renouvelable (chauffage solaire thermodynamique, etc.), sans qu’ils soient indispensables à l’obtention du label BBC.

Le but d’un tel label est d’accompagner la transition écologique et énergétique du secteur du bâtiment, grâce aux économies d’énergie réalisées, tout en pérennisant l’habitat et le confort de ses occupants.

Attention à ne pas confondre le label BBC (bâtiment basse consommation) avec le label BEPOS (bâtiment à énergie positive), ou encore avec l’appellation d’une maison passive.

Un bâtiment labellisé BEPOS est un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme (grâce à des modes de production d’énergie renouvelable). Une maison passive est une maison qui, par ses qualités constructives et son isolation performante, peut se passer d’appareils de chauffage primaire. Un poêle à bois pour les grandes périodes de froid peut néanmoins y être installé.

quel-type-chauffage-choisir-maison-bbc-2

Quel type de chauffage choisir pour respecter un tel label ?

Désormais, nous savons ce qu’est le label BBC et nous savons ce qu’il exige de plus que pour une maison classique. Les appareils de chauffage vont donc jouer un rôle prépondérant dans l’obtention d’un tel label.

Respect de la limite de consommation

Ainsi, la maison BBC ne doit pas dépasser une consommation de 50 kWh/m²/an, ce qui, pour une maison de 100 m² par exemple, nous fait un total annuel de 5 000 kWh (eau chaude sanitaire incluse, ainsi que l’éclairage, la climatisation et la ventilation). Concernant les besoins en chauffage, il faut donc prévoir de ne pas dépasser ce seuil annuel.

Il n’est pas toujours évident de déterminer ce que consommera exactement le chauffage, car les périodes de fonctionnement ne sont pas continues. Il faut donc impérativement miser sur une bonne isolation, afin de s’assurer que les appareils de chauffage se déclencheront le moins possible. Le calcul définitif sera réalisé par le maître d’œuvre ou le constructeur grâce à leur bureau d’étude.

Respect du coût et du mode de production de chauffage

Afin de chauffer une maison BBC, certains appareils de chauffage sont à exclure. Par exemple, les chaudières à fioul ou à raccordement au gaz sont bannies de telles exigences, favorisant trop les rejets de gaz à effet de serre. Il faut donc privilégier des solutions de chauffage performantes et écoresponsables, telles que :

  • la pompe à chaleur (reliée ou non à un système de plancher chauffant), en sachant qu’il existe plusieurs types de PAC (air/air, air/eau, etc.) ;
  • des radiateurs électriques inertiels avec programmateur ;
  • des panneaux photovoltaïques avec production d’électricité verte ;
  • un poêle à bois ;
  • etc.

Toutefois, d’autres équipements peuvent aider à l’obtention des résultats recherchés :

  • pour la ventilation, une VMC double flux thermodynamique assurera une aération performante qui, couplée à un puits canadien, pourra même récupérer les calories du sol ;
  • le ballon d’eau chaude sanitaire peut être relié à des panneaux thermodynamiques ;
  • etc.

Comment savoir quel chauffage choisir parmi toutes les possibilités ?

Nous l’avons vu, les contraintes d’une maison BBC sont nombreuses. Il est ainsi souvent difficile de savoir vers qui se tourner pour être accompagné dans les choix qui s’imposent. Les performances exceptionnelles que doivent atteindre les maisons BBC  font appel aux solides notions de thermiciens et de techniciens en bâtiment.

Faire appel à un professionnel pour ce genre de projet est une action de bon sens, qui fait intervenir une personne d’expérience sur un sujet capital. En effet, c’est la bonne anticipation des problématiques d’isolation et de solutions de chauffage en amont, lors de la réalisation des plans, qui permettra d’atteindre les objectifs de performance et de prix imposés par le label BBC.

Dans le cas des auto-constructeurs, les professionnels de solutions de chauffage sur mesure peuvent également vous aiguiller, tout en vous laissant la possibilité de vous charger de la pose des équipements adéquats qu’ils vous auront conseillés. Cela permet tout de même de faire de substantielles économies de prix, tout en respectant le cahier des charges de votre projet.

Pour conclure, il n’existe pas de solution unique, car chaque projet est différent selon sa typologie, sa géographie, sa destination (famille nombreuse ou non), etc. Cependant, il existe des réponses simples sur l’élimination de certains types de chauffages (énergie fossile) et sur la valorisation de l’énergie verte (chauffage solaire, éolien, récupération des calories du sol, etc.).

Les solutions à haut coefficient de performance sont à privilégier (pompes à chaleur, géothermie, etc.). Du reste, l’isolation d’une maison sera la synergie indispensable à l’appareil de chauffage pour réussir à atteindre les objectifs ambitieux de la labellisation BBC.

Nous vous recommandons ces autres pages :