Logo Brainbox Logo brainbox

L’état de la planète est alarmant à bien des égards, et la lutte pour la réduction de l’empreinte carbone est plus que jamais d’actualité. Cet engagement passe par la rupture avec certaines habitudes de consommation néfastes pour l’environnement. L’utilisation de certains systèmes de chauffage à forte émission de CO2 étant l’une des mauvaises habitudes pointées du doigt, il est préconisé d’utiliser un système de chauffage écologique pour contrer limiter son empreinte carbone.

Grâce au guide complet pour réaliser des économies d’énergie sur le chauffage, on peut adopter l’un des types de chauffage écologique. Découvrez leurs caractéristiques, afin de choisir le système le plus bénéfique.

quel-type-chauffage-appoint-plus-ecologique-1

Quel système ou mode de chauffage de maison est le plus écologique ?

L’empreinte carbone du chauffage est particulièrement préoccupante. Afin d’en réduire l’impact sur la planète, il est urgent d’adopter un type de chauffage le plus écologique possible pour la maison, et le plus économique pour son budget. Pour cela, les foyers ont le choix entre plusieurs types de chauffage écologique.

Le chauffage au bois                                                          

Le chauffage au bois est une vieille méthode qui n’a toujours pas disparu des habitudes. Ce type de chauffage traditionnel est connu pour son efficacité, mais présente également des propriétés écologiques qui en font l’un des chauffages les moins néfastes pour la planète. Il fonctionne notamment au pellet, un combustible dont le bilan carbone est neutre, à l’inverse des combustibles fossiles.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur appartient à la classe des systèmes de chauffage qui se passent de combustible. Son principe repose sur le transfert de chaleur, un mode de fonctionnement qui procède par extraction de calories dans le milieu extérieur, afin de les transférer à l’intérieur de la maison.

Il faut cependant noter que la pompe à chaleur fonctionne à l’électricité. L’installation de panneaux photovoltaïques est donc une bonne idée pour ne pas alourdir sa facture de chauffage.

La chaudière à gaz ou à condensation           

La chaudière à gaz est une alternative à la pompe à la chaleur ou encore à la chaudière aux pellets. Il s’agit d’un type de chauffage assez courant, mais qui a évolué et s’est modernisé en chaudière à condensation. Le principe de cette dernière est de condenser de la vapeur d’eau pour en récupérer de la chaleur.

Le chauffage solaire

Le chauffage solaire est un système de chauffage écologique utilisant le rayonnement du soleil pour chauffer l’eau. L’opération est possible grâce à des capteurs, qui absorbent la lumière et la transforment en chaleur.

Au-delà de ces types de chauffage écologique, on peut opter pour des systèmes de chauffage tout aussi écologiques et économiques, notamment :

  • la maison serre, une solution novatrice, qui permet de maintenir un microclimat autour de sa maison ;
  • la riothermie, qui puise la chaleur des égouts pour chauffer les logements ;
  • l’incinérateur, qui consiste à tirer de la vapeur d’eau de la combustion des déchets.

Comment chauffer son appartement de manière écologique et économique ?

L’hiver approche, la facture de chauffage s’alourdit et de nombreuses personnes se demandent sans doute quel type de chauffage est le plus écologique pour un appartement. Pour répondre à cette préoccupation, un large éventail de choix et de gestes écoresponsables existent.

Tout d’abord, on peut opter pour l’un des types de chauffage présentés plus haut. Il s’agit du chauffage au bois, de la chaudière à condensation, de la pompe à chaleur, du chauffage solaire, etc. Chacune de ces solutions présente des propriétés écologiques et permet de réduire considérablement ses dépenses d’énergie.

Mais pour accompagner les effets positifs de ces moyens de chauffage, et pour réchauffer écologiquement son appartement, il est essentiel d’adopter un certain nombre d’habitudes.

Bien isoler son appartement

Des murs et un toit bien isolés permettent de réduire jusqu’à 30 % sa consommation d’énergie. En revanche, 25 à 30 % de chaleur s’échappe du toit lorsque l’isolation est mal faite, ce qui accroît les besoins de chauffage et augmente les dépenses énergétiques.

Chauffer écologiquement son logement, c’est donc d’abord bien l’isoler pour limiter le plus efficacement possible les fuites de chaleur.

Opter pour des installations économiques

Qu’un appartement abrite un chauffage central ou décentralisé, opter pour des systèmes de chauffage économiques est l’autre astuce pour chauffer de manière écologique son appartement. Pour ce faire, la pompe à chaleur ou à eau, ou encore le chauffage au bois, doivent être préférés à la chaudière au fioul.

Pour un chauffage décentralisé, mieux vaut utiliser un poêle à bois ou des radiateurs électriques, plutôt que les traditionnels radiateurs grille-pain.

Adopter des gestes écoresponsables

Voici quelques écogestes pour chauffer écologiquement son appartement :

  • couper le chauffage quand on s’absente ;
  • baisser le chauffage pendant la nuit ;
  • fermer les rideaux et les volets à la nuit tombée ;
  • ne pas laisser les rideaux tomber devant le radiateur, etc.

Quel chauffage d’appoint écologique choisir ?

Pour plus de confort et de chaleur chez soi, on peut compléter son système de chauffage central avec un chauffage d’appoint. Ce type de chauffage a pour avantage de chauffer rapidement l’intérieur des maisons. Il s‘utilise à l’intersaison, lorsque les besoins de chauffage sont peu importants, et pour chauffer les espaces non reliés au chauffage principal.

Ce type de chauffage est donc utile dans plusieurs circonstances, mais consomme généralement beaucoup d’énergie. Opter pour le type de chauffage d’appoint le plus écologique devient dès lors un impératif pour limiter ses consommations d’énergie. À ce titre, plusieurs options sont possibles.

Le poêle à bois ou à pellets

Fonctionnant avec des combustibles renouvelables, le poêle à bois ou à pellets est un système de chauffage suffisamment polyvalent. Il peut ainsi servir à la fois de chaudière pour le chauffage central, tout comme de chauffage d’appoint. De même, il s’agit d’un type de chauffage économique et écologique, fournissant de la chaleur intense, douce et agréable au quotidien.

Les cheminées à bioéthanol

À l’instar du poêle à bois ou à pellets, les cheminées à bioéthanol sont des systèmes de chauffage d’appoint, qui fonctionnent au combustible renouvelable. Ce dernier s’obtient par transformation de végétaux riches en sucre ou en amidon, comme le blé, la betterave, etc.

Toutefois, l’utilisation de ce type de chauffage d’appoint exige certaines précautions. L’usage doit notamment être intermittent, car la combustion du bioéthanol peut libérer du monoxyde carbone en l’absence d’oxygène. Les cheminées à bioéthanol doivent donc idéalement être utilisées dans les pièces ventilées, au maximum 6 heures par jour.

quel-type-chauffage-appoint-plus-ecologique-2

Quel est le mode de chauffage le moins polluant ?

Selon leur principe de fonctionnement et leurs caractéristiques, certains types de chauffage polluent moins que les autres l’environnement. Certains d’entre eux ont une empreinte carbone plus faible.

Le chauffage au bois

Le chauffage au bois est l’un des systèmes les plus anciens, mais également les moins polluants. Fonctionnant grâce à des végétaux et à des biocombustibles, il est beaucoup moins polluant que les énergies fossiles. Comparé à d’autres systèmes, le chauffage au bois émet beaucoup moins de CO2 : 12 fois moins de CO2 que la chaudière au fioul et 6 fois moins que celle au gaz.

En revanche, le chauffage au bois n’est pas si pur qu’il n’y paraît, du fait du dégagement de particules fines, principalement du dioxyde de carbone et des suies. L’effet polluant et l’efficacité peuvent cependant varier selon qu’on utilise des bûches ou des granulés, les granulés étant moins polluants que les bûches.

La chaudière à gaz

Système classique de chauffage, le chauffage à gaz fait partie des dispositifs de chauffage qui impactent le moins la planète. Pour l’utiliser, il est recommandé d’opter pour le gaz naturel plutôt que le propane.

La chaudière à condensation

Jumelée à une chaudière à gaz, la chaudière à condensation limite davantage le rejet de substances toxiques. Son principe de fonctionnement, consistant en la récupération de la chaleur, la rend beaucoup plus performante et moins gourmande en énergie que la chaudière à gaz.

La pompe à chaleur air ou eau

Largement plus performante que les systèmes de chauffage mentionnés plus haut, la pompe à chaleur air / eau réduit l’émission de gaz à effet de serre, et diminue considérablement la consommation électrique.

Le chauffage électrique

Le chauffage électrique, bien que fonctionnant à l’énergie électrique, est l’un des systèmes de chauffage les moins polluants.

En effet, l’électricité n’émet ni particule fine ni CO2, et permet ainsi au chauffage électrique de chauffer un logement sans impacter la qualité de l’air ambiant. Cependant, pour obtenir ce résultat, il faut prioriser les sources d’énergies renouvelables au détriment des modes classiques de production, qui sont particulièrement polluants.

En termes de source d’électricité renouvelable ou verte, on a le choix entre les sources éolienne, solaire, hydraulique, etc., ces dernières ayant un impact écologique assez bas, voire nul.

Pour adopter ce type de chauffage à faible pollution, on peut opter pour les systèmes suivants :

  • radiateurs électriques ;
  • planchers ou murs électriques ;
  • chauffage central, etc.

Toutefois, si ces appareils ne fonctionnement pas à l’électricité verte, il est plus avisé de s’en passer, puisque l’objectif reste la recherche de systèmes de chauffage écologiques.

Nous vous recommandons ces autres pages :