Logo Brainbox Logo brainbox

Une installation électrique mal réalisée peut exposer les habitants d’un logement à un réel danger, pouvant parfois mener jusqu’au décès. Des installations domotiques permettent de prévenir ce type d’incident et de protéger les personnes et les équipements électriques. Celles-ci sont appelées liaisons équipotentielles. Après raccordement des différents appareils et dispositifs électrique, la liaison équipotentielle garantit une mise à terre de tous les éléments conducteurs de courant électrique, afin d’évacuer tout courant indésirable ou dangereux.

Il existe deux types de liaisons équipotentielles à réaliser pour sécuriser son logement : la liaison équipotentielle principale et celle dite secondaire. Dans cette page nous nous concentrons sur la liaison équipotentielle principale et ses modalités d’installation. Que faut-il savoir avant de réaliser une liaison équipotentielle principale ? Quels outils sont nécessaires à la mise en place d’une liaison équipotentielle principale ? Comment réaliser une liaison équipotentielle principale soi-même ? Voici notre guide d’installation pas à pas.

comment-realiser-liaison-equipotentielle-principale-1

Qu’est-ce qu’une masse électrique ?

Les éléments conducteurs au sein d’un logement, qui sont des conducteurs électriques, mais ne font pas partie des équipements électriques et électroniques du logement, sont regroupés sous l’appellation « masse électrique ». Il s’agit entre autres :

  • des canalisations d’eau métalliques ;
  • des conduits de gaz ;
  • des portes métalliques ou à galandage ;
  • des fenêtres en aluminium ;
  • des arrivées d’eau (froide, chaude ou évacuation) ;
  • des départs et arrivées de chauffages ou de radiateurs ;
  • des anciennes baignoires en métal ;
  • des embrasures et châssis métalliques des portes ;
  • des tuyaux en cuivre.

Ces composants du logement peuvent entrer par erreur en contact avec un fil électrique sous tension et ainsi provoquer des incidents électriques. Le but recherché derrière la mise en place d’une liaison équipotentielle (principale ou secondaire) est donc d’éliminer cette tension qui peut être créée au niveau des masses.

Qu’est-ce qu’une liaison équipotentielle principale ?

Une liaison équipotentielle permet d’éviter la propagation de potentiel électrique grâce à des éléments susceptibles de conduire l’électricité (masses), sans être pour autant des équipements électriques. Au sein d’une liaison équipotentielle, les masses sont reliées à la fois entre elles et à la terre. Cette mise à terre garantit l’évacuation des courants électriques, qui peuvent traverser ces masses accidentellement en dehors du logement. Par la suite, un autre mécanisme se met en marche : le dispositif différentiel résiduel (DDR). Celui-ci sert à cibler le circuit électrique défectueux ayant causé l’apparition de la tension dangereuse, pour le mettre hors tension au niveau du tableau électrique.

Les liaisons équipotentielles dites principales concernent l’ensemble du logement. Elles assurent la liaison des éléments métalliques comme les canalisations, les charpentes et les armatures métalliques placées dans le béton à la prise de terre, et ce, via la borne principale de terre. Celle-ci se trouve entre le piquet de terre et le bornier de répartition du tableau électrique. La liaison à la terre est réalisée à l’aide de fils bicolores jaune et vert, dont la section est de 6 mm² ou plus.

La liaison équipotentielle principale est à différencier de celle dite secondaire (locale ou supplémentaire), dans la mesure où cette dernière complète la liaison équipotentielle principale et ne concerne que les salles de bain. La liaison équipotentielle principale ne suffit donc pas à elle seule pour protéger l’ensemble d’un logement et son installation électrique.

Quels sont les outils nécessaires à la réalisation d’une liaison équipotentielle ?

Afin de réaliser une liaison équipotentielle principale, il est nécessaire de s’équiper de plusieurs éléments, à l’image par exemple :

  • d’un tournevis ;
  • d’une perceuse ;
  • d’un multimètre ;
  • d’une pince à dénuder ;
  • d’une pince à sertir ;
  • d’une pince à couper ;
  • d’un niveau à bulle ;
  • d’une scie munie d’une boîte à onglet ;
  • d’un crayon à papier ;
  • d’un marteau ;
  • de vis et de chevilles ;
  • d’un tube rigide ;
  • de conducteurs de terre (fils jaunes et verts de 6 mm² au minimum) ;
  • de colliers de serrage ;
  • de colliers de mise à la terre 2,5 – 16 mm².

Les conducteurs de terre ou fils de terre doivent avoir un diamètre de section égal ou supérieur à 2,5 mm². S’ils sont susceptibles d’être apparents après installation, leur diamètre doit atteindre les 4 mm². Dans ce guide, nous proposons de protéger les fils de terre à l’aide de tubes rigides à découper avec une scie et à adapter aux longueurs de section à recouvrir. Par ailleurs, il faut veiller à bien choisir les colliers de mise à terre pour fixer les fils de terre aux masses. Les colliers de mise à terre sont différents des colliers de serrage ou des colliers de fixation de tuyaux, qui peuvent être facilement enlevés et éliminer le rôle protecteur de la liaison équipotentielle.

Il est également important de se munir d’équipement de protection individuelle, comme :

  • des gants de protection (spécialement conçus pour les risques électriques) ;
  • des chaussures de sécurité ;
  • des vêtements de protection.

comment-realiser-liaison-equipotentielle-principale-2

Comment mettre en place une liaison équipotentielle principale ?

Les étapes à suivre pour mettre en place une liaison équipotentielle peuvent être divisées en deux parties principales : l’installation d’une protection (ici le tube rigide) du fil de terre, et le raccordement de celui-ci à la masse considérée et à la prise de terre. 

Les précautions à prendre

L’ensemble des manipulations visant à mettre en place une liaison équipotentielle, qu’elle soit principale ou secondaire, doit se faire dans un environnement hors tension, en coupant l’alimentation générale. Aussi, il est important de vérifier l’absence de courant grâce à un multimètre de tension, avant d’entamer la réalisation des travaux électriques en question. Il est enfin fortement conseillé de porter des équipements de protection individuelle, adaptés aux manipulations d’objets électriques, pour diminuer les risques d’électrocution.

La liaison équipotentielle principale : mode d’emploi

Après l’installation d’une prise (piquet) de terre et le raccordement du tableau ou coffret électrique, il est possible d’entamer la réalisation d’une liaison équipotentielle principale.

  1. À l’aide des colliers de serrage, des vis, des chevilles et de la scie, placez un tube rigide sous le tableau électrique (sur le même mur). Celui-ci permettra de protéger le conducteur de terre (fil de protection reliant les éléments métalliques au tableau électrique via la barrette de terre).
  2. Déterminez l’élément métallique le plus proche à raccorder à la prise de terre.
  3. Dénudez un fil jaune-vert au niveau de ces extrémités, à l’aide d’une pince à dénuder, sur une longueur de 10 à 12 mm des deux côtés. 
  4. Placez un collier de mise à la terre au niveau du tube métallique défini en étape 2.
  5. Faites passer le fil conducteur au sein du tube rigide.
  6. Raccordez la première extrémité du fil au collier de mise à la terre installé en étape 4. 
  7. Raccordez la seconde extrémité à la barrette de terre.

Ces opérations sont à répéter pour l’ensemble des éléments métalliques décrits précédemment.

Nous vous recommandons ces autres pages :