Logo Brainbox Logo brainbox

Comment nettoyer une VMC ?

L’entretien de votre VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) doit se faire régulièrement si vous ne voulez pas qu’elle s’encrasse ou qu’elle perde en efficacité. Pourtant, il n’est pas toujours évident de savoir qui peut le faire, comment s’y prendre ou à quelle fréquence procéder. Sans compter qu’en fonction du modèle que vous possédez, ou selon l’installation qui a été faite à l’origine, il y a peut-être des subtilités à prendre en compte. Voici donc tous nos conseils pour nettoyer et entretenir une VMC convenablement et permettre à celle-ci de fonctionner le plus longtemps possible.

Comment nettoyer une VMC ?-1

Pourquoi faut-il nettoyer et entretenir une VMC ?

Une VMC s’encrasse naturellement à l’utilisation. Les bouches de ventilations et leurs réseaux de tuyauterie amoncellent de la poussière et des bactéries contenues dans l’air. Sur le long terme, cela peut aussi bien nuire à l’efficacité globale du système qu’à votre santé. C’est pour cela qu’il existe de nombreuses raisons au fait de nettoyer régulièrement une VMC.

Le fonctionnement de la VMC est plus efficace

L’accumulation de poussières dans une VMC finit par obstruer les bouches d’évacuation. Cela les rend moins efficaces et plus bruyantes. Ce bruit résulte du fait que le moteur force beaucoup plus pour faire circuler l’air. Cet encrassement va aussi l’user plus rapidement, ce qui accélère l’obsolescence du système de ventilation. Son fonctionnement sera dégradé, ce qui peut se répercuter sur votre facture d’électricité, étant donné que la VMC consomme plus d’énergie.

Votre santé et votre sécurité sont concernées

Les saletés dans votre VMC peuvent entraîner le développement de bactéries mauvaises pour la santé. C’est encore plus vrai pour les personnes ayant un système respiratoire fragile. De plus, ces bactéries peuvent être à l’origine d’odeurs désagréables dans votre habitation.

Une installation sale risque en outre de surchauffer, ce qui pourrait provoquer un court-circuit, ou pire, un incendie. Il faut donc impérativement nettoyer la VMC, aussi bien pour une question de santé que pour la sécurité des habitants des lieux.

Votre habitation est préservée

Une VMC qui ne fonctionne plus correctement peut provoquer un risque de champignon ou de moisissures dans une habitation. Hormis le fait que c’est très mauvais pour la santé, cela peut également détériorer le bâtiment, en créant des dommages non négligeables sur le long terme. Cela pourrait même entraîner des travaux, afin de pallier les problèmes de moisissures.

Des économies non négligeables

Une VMC négligée se met en route plus fréquemment et bien plus longtemps que nécessaire. Cela crée forcément une consommation d’énergie superflue. À l’inverse, une VMC correctement nettoyée fonctionne de façon plus optimale. Les déperditions d’énergie sont alors limitées pendant son utilisation. Votre facture d’énergie peut ainsi diminuer de 25 % avec une VMC double flux.

Comment nettoyer une VMC ?-2

Comment nettoyer une aération VMC ?

Nettoyer une VMC consiste principalement à dépoussiérer la totalité du système pour enrayer l’accumulation de polluants ou les excès d’humidité, et ce, afin d’améliorer la circulation de l’air. Cette opération d’entretien reste simple, mais peut se compliquer en fonction des modèles de VMC (dans les étapes de dépoussiérage des tuyaux par exemple).

Avant de commencer quoi que ce soit, n’oubliez pas de couper le courant par mesure de sécurité. C’est d’ailleurs la seule occasion où il est conseillé d’éteindre la VMC, car elle doit normalement fonctionner en permanence pour ne pas accumuler de poussière.

Comment nettoyer les bouches d’extraction d’une VMC ?

Il est recommandé de nettoyer les bouches d’extraction en premier, car ce sont les pièces les plus en contact avec la poussière. Leur encrassement peut donc conduire à un dysfonctionnement de la VMC. Vous pouvez très bien réaliser vous-même ce lavage en suivant ces étapes :

  • enlevez la grille frontale pour frotter les volets avec du liquide vaisselle et de l’eau chaude. Attention toutefois, les tresses des bouches hygroréglables ne doivent absolument pas être mouillées ;
  • nettoyer les bouches fixes avec un chiffon ;
  • contrôler que les bouches d’extraction fonctionnent correctement, à l’aide d’une simple feuille de papier WC par exemple. Si cette dernière vient se plaquer contre la bouche, tout est normal ;
  • contrôler que le dispositif « grand débit » dans la cuisine fonctionne correctement en l’activant ;
  • changer les piles pour les bouches d’extraction disposant d’un détecteur de présence ou contrôlées par télécommande ;
  • rincez et essuyez les bouches lavées à l’eau, avant de les réintroduire dans leurs emplacements.

Comment nettoyer les entrées d’air ?

Vous pouvez dépoussiérer les entrées d’air extérieures avec un chiffon ou à l’aide d’un aspirateur. Vous empêchez ainsi les risques d’obstruction. Si vous devez enlever les capots d’entrées d’air, faites attention à bien les remettre dans le bon sens, pour que l’air soit toujours extrait vers le haut. Si c’est une VMC double flux, il est également nécessaire de dégraisser les filtres et de les remplacer tous les 6 mois environ.

Comment nettoyer les filtres d’une VMC double flux ?

Il est conseillé de remplacer les filtres d’une VMC double flux au moins une à deux fois par an, car ces derniers entassent beaucoup de poussières, de pollens ou d’autres éléments qui peuvent nuire à son installation et son fonctionnement. Si une personne du foyer est sensible aux pollens, il est recommandé de changer les filtres dès la saison terminée.

Comment nettoyer les gaines d’une VMC ?

Nettoyer les conduits d’une VMC n’est pas la partie la plus simple. Pour cette étape, il est plutôt recommandé de faire appel à un professionnel. Ce dernier est capable, en plus de l’entretien, de réaliser le contrôle du maintien des gaines et du caisson bloc-moteur, et de vérifier que tout fonctionne correctement.

Si vous décidez de réaliser l’opération vous-même, les étapes sont les suivantes :

  • dissociez les gaines du bloc-moteur ;
  • enlevez la poussière ;
  • désinfectez les gaines ;
  • remettez tout en place sur le caisson central.

Comment nettoyer le moteur d’une VMC ?

Le moteur est l’élément essentiel de votre ventilation. Il est primordial de le nettoyer souvent pour que la VMC fonctionne parfaitement. En fonction des modèles, accéder au moteur est plus ou moins facile. Encore une fois, pour cette étape, il est recommandé de faire appel à un professionnel.

Si vous opérez vous-même, vous devrez d’abord démonter en partie le moteur de la VMC, pour en ouvrir le capot et exposer les ailettes. Si ces dernières sont encrassées, vous pouvez les nettoyer avec une brosse ou un aspirateur. Il est aussi possible de laver la roue du moteur avec un chiffon humide.

Qui peut nettoyer une VMC simple ou double flux ?

Pour entretenir une VMC, vous pouvez faire appel à un chauffagiste ou un frigoriste. L’entreprise qui a posé votre installation de ventilation peut également intervenir.

Le coût pour ce genre d’intervention peut varier en fonction du modèle de VMC et des prestations demandées. Généralement, pour un nettoyage complet, il faut compter environ 130 euros pour une VMC simple flux et 300 euros pour une double flux.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans Brainbox
Actions fête des pères
en juin 2024