Logo Brainbox Logo brainbox

Astuces pour repérer une fuite d’eau dans son installation sanitaire

La réalisation d’une installation sanitaire est une entreprise assez délicate, pour laquelle certaines compétences se révèlent indispensables. Toutefois, un bricoleur averti est en mesure de gérer un tel chantier sans avoir recours aux services des professionnels du métier.

Mais, il n’y a pas que pour l’installation qu’il faut se dévouer. La maintenance du système sanitaire est essentielle. Il est en effet primordial de tester son installation sanitaire pour s’assurer de sa performance dans le temps. Cette performance pourrait d’ailleurs être mise à mal à la survenance d’une fuite d’eau. Lorsqu’elle est apparente, elle peut être rapidement prise en charge pour limiter les dégâts. Là où la difficulté apparaît, c’est lorsque l’on ne parvient pas à la détecter au premier regard. Heureusement, certains signaux ne trompent pas. Voici comment identifier une fuite d’eau.

Comment repérer une fuite d'eau dans son installation sanitaire ?-1

Quels sont les endroits à vérifier pour détecter une fuite d’eau ?

Si la surconsommation d’eau est suspectée d’être à l’origine d’une fuite d’eau dans le réseau, il y a des dispositions à prendre pour confirmer ou infirmer cette hypothèse.

Il faut vérifier les installations privatives en premier lieu. En effet, il est possible que la fuite se produise sous les yeux des occupants, sans qu’ils l’aient remarqué. On peut très bien passer outre une chasse d’eau qui coule ou un sifflement dans le réservoir des toilettes. Pourtant, ces signes doivent alerter sur la présence éventuelle d’une fuite d’eau, nécessitant une intervention rapide.

La fuite en question peut provenir d’autres endroits qui ne sont pas cachés, mais qui ne font pas pour autant l’objet d’un contrôle systématique, comme le robinet installé dans les pièces d’eau (cuisine et salle de bain), le chauffe-eau, le lave-linge ou encore les tuyaux entre le compteur et l’habitation.

Il est donc recommandé de vérifier que :

  • s’agissant des robinets, aucune fuite ne se situe au niveau des embouts et des jonctions. Cela voudrait peut-être signifier que le dispositif est défectueux, auquel cas il faudrait rapidement procéder à son changement. Après un passage rapide sur les lieux, on peut aussi s’apercevoir que la fuite se produit parce qu’un robinet est resté malencontreusement ouvert ;
  • la soupape du chauffe-eau ne goutte pas ou n’émet pas de sifflement distinctif ;
  • le compteur d’eau s’arrête lorsque la valve d’arrivée d’eau qui alimente les tuyaux est fermée ;
  • le tuyau d’évacuation du lave-linge n’est pas sorti de son conduit.

La liste des installations à vérifier n’est pas exhaustive. Il est par exemple possible d’assurer que :

  • le système d’arrosage automatique du jardin est bien réglé ;
  • l’adoucisseur d’eau acquis il y a plusieurs années ou récemment chez un marchand en ligne n’est pas défaillant ;
  • le tuyau d’arrosage est bien raccordé au robinet.

Il y a donc lieu de procéder à une vérification générale. Elle doit aussi être effectuée au niveau des canalisations. Les fuites d’eau à ce niveau sont plus discrètes. Mais, les traces d’humidité sur les murs et le sol, donnant à ces surfaces un aspect décoloré et spongieux, devraient alerter quant à l’effectivité de la présence d’une fuite d’eau dans les installations sanitaires. Il faut noter à cet effet que c’est au niveau des jonctions que se situent le plus souvent les fuites.

Comment repérer une fuite d'eau dans son installation sanitaire ?-2

Quelles sont les méthodes professionnelles pour détecter une fuite d’eau ?

En procédant comme décrit précédemment, une fuite d’eau dans le réseau peut être facilement détectée. Toutefois, certaines fuites sont tellement bien cachées qu’elles ne sauraient être identifiées de la sorte. Ainsi, le recours à des méthodes professionnelles est inéluctable pour rapidement prendre en charge le problème et éviter d’en payer les frais.

Il est donc conseillé de solliciter l’aide d’un professionnel qui pourra renseigner les occupants quant à la nature et la localisation de la fuite d’eau. Ce dernier va mettre en œuvre diverses solutions pour détecter un dysfonctionnement dans les installations. Il peut être possible de les reproduire si l’on dispose de l’outillage nécessaire.

Les solutions dont il est question sont :

  • le système de détection électromagnétique : c’est un système innovant qui permet au professionnel de suivre le tracé d’une canalisation, grâce à un câble électrique qui va créer un champ magnétique. Ce champ magnétique va signaler les divers réseaux métalliques présents au niveau de la canalisation, qu’elle soit enterrée ou dissimulée dans un mur ;
  • la caméra thermographique : c’est un autre système de traçage des canalisations. Elle permet de détecter les écarts de chaleur entre l’eau présente dans les canalisations et celle qui s’en échappe. On peut disposer d’une telle statistique rien qu’en filmant un mur par exemple ;
  • l’endoscopie : contrairement à la méthode précédente, une caméra est introduite dans un conduit sanitaire. Ainsi, on peut analyser les images qui s’affichent sur un écran et détecter plus facilement l’origine de la fuite ;
  • l’écoute électroacoustique : ici, il est question d’utiliser un micro amplifié pour détecter les vibrations causées par la fuite, afin de localiser précisément l’emplacement où effectuer les réparations ;
  • le gaz traceur : cette méthode est préconisée pour les fuites très difficiles à détecter. Elle est le plus souvent mise en œuvre au niveau des canalisations enterrées. Le principe est simple : un gaz sous pression est injecté dans la canalisation. Un appareil va détecter l’endroit où il s’est échappé et ainsi identifier l’emplacement de la fuite.

Comment éviter une fuite d’eau ?

Les fuites d’eau sont malheureusement assez courantes dans les habitations. Elles résultent le plus souvent de l’action de l’homme ou de l’usure des canalisations. Certaines sont facilement détectables, tandis que d’autres sont plus difficiles à repérer dans un contexte un peu particulier d’installation sanitaire.

Néanmoins, il est possible d’éviter les fuites d’eau pour ne pas engager des dépenses superflues. Voici quelques précautions à prendre :

  • s’assurer de l’étanchéité des installations en équipant les robinets d’arrivée d’eau de joints. En cas d’usure, il suffit de les remplacer ;
  • poser un disjoncteur d’eau ou détecteur de fuite d’eau : le premier appareil permet de couper l’eau dès qu’une consommation anormale est détectée. Le deuxième agit comme un capteur qui alerte lorsqu’il détecte la présence de liquides ;
  • contrôler les appareils ménagers : par appareils ménagers, il faut entendre la machine à laver, le chauffe-eau, le radiateur, le sèche-linge, etc. Il s’agit surtout ici de veiller à les garder dans un bon état de marche, pour éviter tout dysfonctionnement pouvant occasionner des fuites à long terme ;
  • installer un drain de baignoire et de débordement, pour éviter les dégâts des eaux causés par un débordement d’eau de la baignoire. Il existe également d’autres systèmes ingénieux, comme un réducteur aérateur à placer sur les robinets pour limiter le débit d’eau. Ce dispositif garantit une réduction de débit de 5 L par minute.

En définitive, une fuite d’eau peut être assez bien contenue si elle est détectée assez rapidement, grâce à ces différentes astuces et méthodes.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024