Logo Brainbox Logo brainbox

Installation sanitaire : pourquoi récupérer l’eau de pluie ?

L’utilisation de l’eau potable dans ses toilettes est pour beaucoup une hérésie. La récupération de l’eau de pluie pour l’utiliser dans les W.C est une solution à envisager lorsque l’on souhaite changer sa consommation d’eau, pour ainsi préserver les ressources de la planète et réduire ses factures d’eau. En effet, l’eau utilisée pour les toilettes représente un tiers de la consommation d’eau d’un foyer.

L’utilisation de l’eau de pluie est également autorisée pour alimenter son lave-linge et est bien sûr très utile pour procéder à l’arrosage du jardin ou encore pour laver les sols. Comment faire une installation sanitaire écologique ? Pour récupérer l’eau de pluie et l’utiliser dans son habitation, il faut procéder à quelques travaux d’installation. Une fois ces travaux réalisés, on profite d’une eau de pluie recyclée pour un usage quotidien écologique et responsable.

Pourquoi récupérer l'eau de pluie pour son installation sanitaire ?-1

Quelles sont les possibilités de récupération d’eau pour l’installation sanitaire ?

Avant de se lancer dans la récupération d’eau de pluie pour approvisionner son logement, il est essentiel de déterminer sa consommation moyenne en eau. Il faut savoir qu’un récupérateur d’eau récupère en moyenne 600 litres d’eau de pluie par m² de toiture (chiffre qui varie en fonction de la région d’habitation).

Deuxième point essentiel, il faut connaître les différents systèmes pouvant être installés et les travaux à prévoir. Il existe deux possibilités, toutes deux souterraines : la cuve placée en sous-sol, la cuve enfouie en terre. L’une des deux options, la cuve enterrée, entraîne de plus gros travaux et donc un coût plus élevé. Il faut également prévoir un budget pour l’entretien annuel du matériel. Pour l’installation d’un système récupérateur d’eau en sous-sol, la surface doit être plane.

Quelle cuve utiliser pour la récupération d’eau de pluie ?

Deux matériaux sont disponibles sur le marché pour les cuves récupératrices d’eau : le polyéthylène et le béton.

La cuve en polyéthylène

Ce matériau est apprécié pour sa légèreté et son prix plus accessible que pour la cuve en béton. Seule différence, la cuve en polyéthylène est plus corrosive pour le réseau d’eau, car elle n’a pas d’action adoucissante sur l’eau. Toutefois, le système de récupération d’eau dispose d’un filtre anti-impuretés. Il existe également des dispositifs anticalcaires à placer au fond de la cuve pour une utilisation optimale.

Cette cuve peut aussi bien être placée en sous-sol qu’en extérieur. Néanmoins, si elle est placée hors-sol, elle doit être vidée chaque hiver pour contrer le gel.

La cuve en béton

Lorsque l’eau de pluie est récupérée dans une cuve en béton, elle bénéficie des vertus naturelles du matériau. En effet, composée de ciment alcalin, l’eau est adoucie et voit son taux d’acidité réduit. Ce dispositif permet d’éviter l’utilisation de produits corrosifs pour entretenir les pièces de plomberie. La cuve en béton protège donc les canalisations, les toilettes ou encore le lave-linge de toute éventuelle accumulation de tartre.

Tout comme la cuve en polyéthylène, le système de récupération d’eau de pluie peut être placé hors-sol ou en sous-sol. Néanmoins, pour cette installation, il est essentiel de faire appel aux services d’un professionnel.

Comment bien choisir et utiliser son système de récupération d’eau de pluie ?

Pour bénéficier des avantages de la récupération d’eau de pluie pour son installation sanitaire, il faut avant tout savoir comment choisir et utiliser le système (cuve et collecteur).

Quel récupérateur d’eau de pluie choisir ?

Après avoir pris connaissance des différents matériaux envisageables pour la cuve, il faut ensuite choisir la bonne taille de son récupérateur d’eau. Pour ce faire, plusieurs paramètres entrent en jeu :

Dans les régions sèches, il faudra choisir une cuve suffisamment grande afin de posséder une réserve du niveau d’eau lors des périodes sans pluie. Dans les régions pluvieuses, une plus petite cuve suffit, car elle se remplit de façon régulière.

Dans un objectif de récupération d’eau de pluie pour alimenter le réseau sanitaire d’un logement, il est essentiel d’avoir une cuve au volume conséquent.

Pourquoi récupérer l'eau de pluie pour son installation sanitaire ?-2

Comment fonctionne un collecteur d’eau de pluie ?

Pour un usage domestique, un groupe de pompage à surpression fait parvenir l’eau de pluie depuis la cuve jusqu’aux différents points d’utilisation. Au niveau de l’arrivée d’eau, le système est composé d’un clapet antiretour afin de garantir l’impossibilité du mélange entre l’eau de pluie et l’eau potable. En cas de sécheresse ou de pénurie d’eau dans la cuve de récupération, le foyer dépend automatiquement du réseau de distribution d’eau de la commune.

Comment faire pour garder l’eau de pluie propre ?

Les deux types de cuves sont résistants, mais nécessitent chacun un entretien annuel pour veiller au bon fonctionnement de l’appareil et détecter d’éventuelles anomalies. Afin d’éviter la prolifération de bactéries, il est possible de verser un peu d’eau de javel dans la cuve, à raison d’une fois par mois. Bien que l’eau récupérée ne soit pas ingérée, il reste préférable d’éviter la prolifération de bactéries et les mauvaises odeurs.

Quels sont les avantages et les contraintes d’une telle installation ?

La récupération d’eau de pluie pour un usage domestique est sujette à de nombreuses restrictions dont il faut avoir connaissance. L’eau n’étant pas potable, elle ne doit pas être consommée.

L’eau récupérée doit passer par un filtre afin d’être filtrée et dépolluée. De plus, l’eau récoltée dans le récupérateur d’eau doit circuler dans un réseau d’eau séparé de l’arrivée d’eau potable courante, afin d’alimenter uniquement les appareils sanitaires fonctionnant à l’eau de pluie (toilettes et lave-linge). Tous les appareils alimentés en eau de pluie doivent être équipés d’une plaque de signalisation qui informe sur la qualité de l’eau.

Enfin, pour installer une cuve récupératrice d’eau de pluie pour son installation sanitaire, il est nécessaire de faire une déclaration auprès de la mairie. En tant que propriétaire, l’intéressé s’engage à entretenir régulièrement son installation. Des contrôles peuvent être réalisés par des agents spécialisés, afin de vérifier la conformité du système.

La récupération d’eau de pluie pour son installation sanitaire est l’option idéale pour réaliser des économies sur la consommation d’eau. Elle permet aussi d’être moins dépendant du réseau d’eau de ville et de préserver les ressources naturelles de la planète.

La conscience écologique étant en plein essor, la tendance est à l’installation de systèmes permettant de recycler l’eau de pluie. Ce mouvement profite à la planète et au porte-monnaie de ses heureux propriétaires.

Nous vous recommandons ces autres pages :

Comment installer la réserve d’eau potable de son installation sanitaire ?

45 ans Brainbox
Actions fête des pères
en juin 2024