Logo Brainbox Logo brainbox

Installation d’une VMC dans une maison neuve : conseils et critères de choix

Lors de l’achat ou de la construction d’une maison neuve, en tant que futur propriétaire, vous avez un grand nombre de choses à penser. Parmi elles, le choix de la ventilation mécanique contrôlée que vous allez installer est primordial. Généralement, les nouvelles constructions ont une meilleure isolation, il faut donc investir dans une VMC qui vous permettra d’avoir un bon bilan énergétique. Cependant, on ne sait pas toujours identifier les particularités des différents modèles : VMC simple flux, VMC double flux ou encore un système de ventilation par insufflation. Lequel choisir ?

La VMC permet de renouveler l’air de votre maison, d’évacuer l’air vicié de l’intérieur par des extracteurs et d’assainir l’air extérieur en le filtrant. L’air des pièces de vie, telles que le salon ou les chambres, est récupéré et évacué dans les pièces humides que sont la salle de bains ou la cuisine. Comme l’air extérieur est souvent pollué et chargé de poussières, la VMC permet d’y remédier et de contrôler le taux d’humidité entre vos murs. Il y a donc plusieurs paramètres à prendre en considération pour équiper votre maison neuve : la taille de la VMC par exemple, mais aussi le type de système de ventilation.

Comment choisir la VMC qui convient pour une nouvelle maison parmi les modèles du marché ? Voici quelques conseils utiles pour vous guider.

Quelle VMC choisir pour une maison neuve ?-1

Qu’est-ce qu’une VMC et à quoi sert-elle ?

Afin de faire son choix de manière éclairée, il est important tout d’abord d’identifier les composantes communes à tout système de ventilation mécanique contrôlée. Il s’agit entre autres :

  • d’un extracteur, composé d’un caisson et d’un ventilateur, qui permet la circulation de l’air et renouvelle l’air vicié par l’air extérieur, installé dans les combles de la maison.
  • des bouches d’entrée d’air et d’extraction, ou bouches d’insufflation. Si les bouches d’entrée sont placées au niveau des fenêtres pour permettre à l’air de circuler, les bouches d’extraction, elles, sont installées dans les pièces où il y a un point d’eau, et plus particulièrement dans le caisson de la VMC, où se trouve aussi le moteur.
  • des gaines de circulation, pour que l’air remonte depuis les bouches d’extraction jusqu’au caisson.

Installer une VMC pour préserver son logement neuf de l’humidité

La ventilation mécanique contrôlée permet de réduire le taux d’humidité dans votre logement. Cela protège donc les habitants de troubles respiratoires, comme l’asthme ou les allergies, et protège aussi les murs de la maison. En effet, la moisissure peut attaquer les plâtres et les matériaux de construction.

Investir dans une VMC : une garantie économique

Une VMC permet de réduire la déperdition de l’énergie. Ainsi, une VMC double flux est capable de réinjecter les calories de l’air évacué dans l’air aspiré, pour permettre à terme de faire des économies dans votre consommation électrique.

Quels sont les différents types de VMC ?

La VMC simple flux

La VMC simple flux est le système le plus basique, mais qui n’en reste pas moins efficace. Le renouvellement de l’air se fait via des entrées d’air près des fenêtres et l’évacuation par les bouches d’extraction situées dans les pièces humides. Les systèmes de ventilation mécanique contrôlée peuvent être :

  • autoréglables et moduler les débits d’air automatiquement ;
  • hygroréglables et ajuster les débits d’air selon le niveau d’humidité de la maison.

Les VMC autoréglable ou hygroréglable équipent 95 % des maisons neuves, car leur prix est plus abordable et leur système permet une bonne évacuation de l’air vicié.

La VMC double flux

La VMC double flux permet à la fois une évacuation de l’air intérieur, mais aussi la transformation de l’air extérieur. Cette action double garantit une qualité optimale de l’air de votre maison. Elle est constituée d’un échangeur thermique, qui permet de récupérer les calories de l’air évacué pour les injecter dans l’air neuf. Cependant, puisque son mécanisme est plus élaboré, le budget pour une VMC double flux est 2 à 3 fois plus élevé que pour une VMC simple flux.

La ventilation mécanique par insufflation (VMI)

La ventilation mécanique par insufflation fonctionne de façon inverse à une VMC classique. Elle fait entrer un air purifié et filtré des mauvaises particules. L’air neuf est assaini avant même d’entrer dans la maison, ce qui permet de lutter contre les différentes affections liées à la pollution extérieure : allergies, asthmes, pneumopathies, etc.

La VMC double flux thermodynamique

La VMC double flux thermodynamique fonctionne dans un premier temps comme un système à double flux ordinaire, mais grâce à sa pompe à chaleur, elle crée de l’énergie. Cette installation atteint une puissance de chauffage de 2 à 3 KW. Elle peut permettre de baisser les températures l’été et de chauffer votre intérieur l’hiver, à moindre coût.

Quelle VMC choisir pour une maison neuve ?-2

Comment préparer l’installation d’une VMC dans une maison neuve ?

Installer ou faire installer une VMC dans une maison neuve ne s’improvise pas. Voici un certain nombre de questions que vous devez vous poser avant de vous lancer dans ces travaux.

Quelle est la différence entre une VMC simple flux et une VMC double flux ?

La VMC double flux a un système d’extracteur différent, puisqu’elle fournit un double travail d’évacuation et de filtrage. La différence la plus importante est que la VMC double flux permet de récupérer plus de 90 % de la chaleur, alors que la VMC simple flux cause une grande perte d’énergie.

Installer une VMC simple flux ou double flux ?

Plus de la moitié des logements seraient équipés d’une mauvaise installation et bénéficieraient donc d’une qualité de l’air néfaste pour la santé des habitants. De nos jours, il est nécessaire que les maisons ne soient plus seulement économes en énergie, mais qu’elles puissent aussi potentiellement en produire. Avec ces nouveaux objectifs en tête, il peut ainsi être préférable d’installer une VMC double flux dans une maison neuve, afin d’être certain de répondre aux attentes d’aujourd’hui.

Où mettre la VMC dans une maison neuve ?

Le caisson de la VMC se pose généralement dans les combles de la maison, car on ne le colle pas au mur pour éviter le bruit de la VMC qui fonctionne. Les extracteurs, eux, sont placés dans les pièces où se trouve un point d’eau, et permettent le renouvellement de l’air qui circule depuis les entrées dédiées à cet effet. Le tout communique via un réseau de gaines.

Quel est le coût d’une installation de VMC dans une maison neuve ?

La fourchette des prix est assez large selon le type de VMC choisie. En moyenne, il faut compter environ 700 euros, mais en réalité, le tarif peut évoluer de 50 à 2 500 euros. Les prix vont aussi changer selon la technologie de la VMC concernée, ses capacités ou les volumes des pièces à ventiler :

  • pour une VMC simple flux, si l’on prend en compte les frais de poses moyens, il faut par exemple compter entre 350 euros et 1 200 euros ;
  • pour l’achat et la pose d’une VMC double flux, dans une maison neuve, les tarifs commencent à 2 000 euros en moyenne, alors que ce sera probablement plus cher pour une rénovation de maison.

À qui faire appel pour l’installation d’une VMC ?

Afin d’installer une VMC, il est possible de faire appel à une entreprise d’électricité ou de plomberie habilitée. Le coût reste sensiblement le même. Ainsi, on peut constater aisément que les tarifs varient selon le modèle choisi et les caractéristiques de votre construction : la surface ou l’étanchéité de votre maison va par exemple déterminer le modèle adapté. Une VMC double flux thermodynamique peut ainsi coûter entre 7 000 et 15 000 euros.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024