Logo Brainbox Logo brainbox

Quels sont les différents types de tuyaux sanitaires pour amener l’eau ?

Les installations sanitaires sont des étapes clés de tout projet de construction ou de rénovation d’un bâtiment. Il est important, voire vital que ces installations soient bien réalisées pour que les occupants soient assurés de recevoir de l’eau potable. S’il est d’usage de contacter un spécialiste pour effectuer les travaux de plomberie dans le cadre d’une nouvelle construction ou d’une rénovation complète, il peut être possible de le faire soi-même si l’on est passionné de bricolage et que l’on dispose des compétences de base requises. Ainsi, pour la mise en œuvre d’une installation sanitaire, il faut utiliser un ensemble de tuyaux que l’on qualifie généralement de « tuyaux d’arrivée d’eau ». Ils permettent d’acheminer l’eau jusqu’aux robinets. Découvrons lesquels.

Sanitaires : quels sont les tuyaux pour amener l'eau ?-1

Le tuyau en cuivre, pour une parfaite résistance dans le temps

C’est la pièce indétrônable pour ce qui est de la distribution de l’eau chaude ou froide dans une habitation. On peut effectivement affirmer que ces tuyaux sont un grand classique de la plomberie, car on les retrouve dans de nombreuses constructions anciennes comme nouvelles.

En raison de leur résistance, les tuyaux en cuivre sont également utilisés pour le chauffage. Mais, ce n’est pas uniquement pour leur grande résistance (à la corrosion, aux chocs et au feu) et leur solidité qu’ils sont sollicités dans l’installation sanitaire d’une maison. Ces tuyaux possèdent certaines caractéristiques qui en font des éléments fort appréciés, notamment le fait qu’ils soient recyclables. On leur reconnaît également d’autres atouts, à savoir :

  • la performance : un tuyau en cuivre maintient toutes ses qualités, même face à des températures extrêmes, pouvant atteindre 80 °C, et présente une grande imperméabilité au gaz, particulièrement à l’oxygène ;
  • la longévité : le tuyau en cuivre a une longévité très importante. On estime que sa durée de vie moyenne est de 20 ans. Mais, s’il est bien entretenu, il peut durer plus longtemps ;
  • l’esthétique : les qualités esthétiques du tuyau en cuivre justifient également l’intérêt qui lui est porté par les propriétaires. En effet, les tubes en cuivre présentent un caractère fin et discret. Il est ainsi fréquent d’utiliser ce type de canalisation en fixation apparente.

Il faut savoir par ailleurs que le tuyau en cuivre se présente sous deux formes :

  • le tuyau en cuivre recuit : destiné principalement à l’encastrement, ce type de tuyau est vendu en couronne malléable de 2 m à 50 m. La particularité de ce tuyau est qu’il se cintre à froid. De plus, il peut se noyer dans une chape après avoir glissé dans un fourreau ;
  • le tuyau en cuivre écroui : utilisé en apparent, le tuyau en cuivre écroui est, pour sa part, commercialisé sous la forme de barres rigides de 1 m à 5 m. Il se fixe avec des colliers et se cintre pour les changements de direction.

Cependant, une telle installation nécessite une technique de soudure qui n’est pas à la portée de tous (le brasage) et un outillage spécifique. Il est alors plus indiqué de se faire assister par un professionnel dans la conduite des travaux pour bénéficier de meilleurs résultats.

Le tuyau en PER, pour une excellente isolation phonique

Le tuyau en cuivre a tendance à peu à peu disparaître pour laisser la place à une autre génération de tuyaux sanitaires. Le tuyau en PER semble recueillir plus de suffrages que les autres.

Il s’agit d’un tube fabriqué en polyéthylène réticulé de haute densité ou en polybutène (PB). On parle également de PEX. Toutes ces appellations désignent un tuyau semi-rigide, dont les caractéristiques se rapprochent de celles du tuyau en cuivre. En effet, le tuyau en PER est aussi robuste qu’un tuyau en cuivre. À l’instar de ce dernier, il est utilisé pour la distribution d’eau froide et chaude. Mais, contrairement au tuyau en cuivre, le tuyau en PER ne supporte pas les températures extrêmes. Au-delà de 60 °C, il risquerait de se dégrader. De même, ce type de tuyau sert autant pour la plomberie sanitaire que pour les installations de chauffage.

Parmi ses points communs avec le tuyau en cuivre, on peut aussi relever le fait que le tuyau en PER résiste parfaitement à la corrosion. Mais, c’est pour sa capacité à résister au tartre que cette famille de tuyaux fait autant l’objet de sollicitations pour l’installation sanitaire des ménages. Par ailleurs, la capacité d’isolation phonique du tuyau en PER justifie l’intérêt de plus en plus manifeste qui lui est porté dans la mise en œuvre des travaux d’aménagement de la tuyauterie d’une maison.

Au vu de leurs caractéristiques fonctionnelles intéressantes, le coût des tuyaux en PER reste relativement abordable. Cependant, le tuyau en PER est très sensible à la dilatation. De plus, pour l’installer, il faudrait un outillage spécifique. Si l’on procède aux travaux soi-même, il faudra veiller à la compatibilité des produits. Il en va de la sécurité des installations.

Sanitaires : quels sont les tuyaux pour amener l'eau ?-2

Le tuyau multicouche, pour une meilleure étanchéité

Le tuyau multicouche a une particularité : il est composé de plusieurs couches (une couche d’aluminium et deux autres de PER). Cette triple couche de matière :

  • favorise la rigidité du tube, sa mémoire de forme et son étanchéité à l’oxygène ;
  • réduit l’entartrage et protège de la corrosion ;
  • fournit au tuyau une protection anti-UV efficace.

On peut également évoquer les performances acoustiques du tuyau multicouche et sa résistance aux hautes températures. Ce produit combine donc les avantages des tubes synthétiques et des tubes métalliques. Un autre avantage de ce type de tuyau est lié à sa longévité, qui est estimée à presque 20 ans, à condition d’être bien entretenu.

Utilisé pour la distribution d’eau dans les maisons, à l’instar des tuyaux en cuivre et en PER, ce type de tuyau convient à toutes les installations sanitaires (chauffage et eau froide), dans le cadre d’une rénovation complète ou d’une nouvelle construction. De plus, le tuyau multicouche permet une pose encastrée et apparente, contrairement au tuyau en PER.

Cependant, en dépit des nombreux avantages qu’il possède, le tuyau multicouche présente aussi quelques inconvénients. En effet, il est bien plus épais que les autres tuyaux. Ainsi, la prise en main peut être difficile. Aussi, l’installation nécessite l’utilisation d’un outillage spécialisé. À cela, on peut ajouter le fait qu’il n’y a pas de norme pour les diamètres entre les différents fabricants. Bien qu’il soit plus judicieux d’avoir recours aux services d’un artisan pour effectuer la pose, un bricoleur averti peut tout à fait s’en sortir.

Le tuyau flexible, un modèle de polyvalence

On utilise généralement le tuyau flexible lorsque l’accès aux canalisations est difficile. Mais, ce qui est généralement mis en évidence, c’est la polyvalence du tuyau. Il est utilisé non seulement pour les systèmes d’alimentation en eau du chauffe-eau, du lave-vaisselle ou du lave-linge, mais également pour l’évacuation des eaux usées.

Dédiés à la distribution d’eau, les tuyaux flexibles sont des tuyaux en caoutchouc recouverts d’un tube en acier tressé. Ce type de tuyau permet une plomberie sans soudure, à l’aide de raccords à compression ou de raccords filetés (mâle ou femelle). Contrairement à d’autres types de tuyaux, il offre une bonne résistance à la pression.

Le seul inconvénient que présente le tuyau flexible, c’est probablement son coût. Il est plus cher que les tuyaux en cuivre, en PER et multicouches. Cependant, le prix élevé est justifié, notamment puisque ce type de tuyau répond aux exigences de travaux particulièrement difficiles.

En définitive, il existe différents types de tuyaux pour la distribution d’eau potable. En dehors des solutions qui ont été mentionnées, il existe d’autres solutions comme le tuyau en PVC surchloré. Il assure aussi l’alimentation en eau froide et en eau chaude. S’il est plus courant d’utiliser ce type de tuyau dans l’industrie et les immeubles collectifs, il peut être adopté par les particuliers sous la forme d’un long tube ou de divers raccords.

Quel que soit le modèle privilégié, il est recommandé d’utiliser des tubes présentant un marquage indiquant la conformité aux normes européennes, l’usine de fabrication, le fabricant, le pays d’origine, le diamètre extérieur ainsi que l’épaisseur.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024