Logo Brainbox Logo brainbox

Quels sont les différents types de tuyaux pour évacuer les eaux usées ?

En matière d’installation sanitaire, dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction d’un bâtiment, il est d’usage d’effectuer des travaux d’alimentation en eau chaude et froide et d’évacuation des eaux usées. Il s’agit de deux opérations distinctes qui requièrent l’utilisation de tuyaux spécifiques. La tuyauterie est donc une science que vous devez maîtriser si vous envisagez de vous occuper personnellement de la plomberie chez vous. Effectivement, cela vous permettra de réaliser des économies.

Mais, encore faut-il distinguer les différents types de tuyaux en fonction de la destination envisagée. Dans un contexte d’assainissement et de dégorgement de votre habitation, vous pouvez, en effet, sélectionner 3 types de canalisations : le tuyau en PVC (polychlorure de vinyle), le tuyau en PER/PEX (polyéthylène réticulé) et le tuyau flexible. Chacune de ces solutions présente aussi bien des avantages que des inconvénients liés à la nature du matériau qui recouvre les tubes.

Sanitaires : quels sont les tuyaux pour évacuer l'eau ?-1

Le tuyau en PVC, la solution la plus efficace

Le tuyau en PVC est principalement utilisé pour l’évacuation des eaux usées. Par eaux usées, on entend les eaux ménagères (l’eau de la cuisine et l’eau de la salle de bain) et les eaux-vannes (l’eau des toilettes), encore appelées « eaux noires ». Mais, ce type de tuyau sert également à :

  • l’évacuation des eaux de pluie ;
  • l’évacuation des fluides et liquides agressifs ;
  • l’épandage des fosses septiques ;
  • l’alimentation en eau froide et chaude.

Il faut savoir qu’en fonction de la destination, le type de PVC est différent. Par conséquent, il est important de bien sélectionner le modèle adapté à l’usage. Pour l’évacuation des eaux usées (EU), c’est le PVC-EU qui est utilisé. On le distingue du PVC-EP (pour l’évacuation des eaux de pluie), du PVC-C (pour l’évacuation des fluides et liquides agressifs), du PVC perforé (pour l’épandage des fosses septiques) et du PVC surchloré (pour l’alimentation en eau froide et chaude). Cette catégorie de PVC possède d’ailleurs des propriétés uniques qui lui permettent de résister aux températures extrêmes.

Pour les travaux d’évacuation des eaux usées d’une maison, c’est donc le PVC qui est utilisé en remplacement du plomb, qui est désormais interdit à la vente en raison de sa grande toxicité. Les propriétés mécaniques du PVC expliquent le choix de ce matériau pour recouvrir les tuyaux sanitaires. Une canalisation en PVC est très légère et peut ainsi être transportée aisément. Cela réduit la difficulté des travaux et facilite l’installation (par encastrement ou fixation apparente), ce qui est non négligeable si l’on décide d’assurer seul les travaux de plomberie de son domicile.

Le tuyau en PVC présente un autre avantage : il se travaille à froid et ne nécessite aucune soudure. En effet, les joints sont collés et non soudés, ce qui simplifie davantage l’installation : il suffit de couper le tuyau à la dimension choisie et de le polir avec de la toile émeri et le tour est joué. Comme autre atout, on peut également évoquer le prix abordable du tuyau PVC.

Cependant, c’est un matériau sensible à la chaleur et aux UV. Le tube aura tendance à se dilater ou à se déformer. Il faut prendre cela en compte : mieux vaut privilégier dans ce cas une installation par encastrement plutôt qu’une fixation apparente.

Sanitaires : quels sont les tuyaux pour évacuer l'eau ?-2

Le tuyau en PER/PEX, la solution la plus économique

Le tuyau en PER/PEX (appellation internationale) est utilisé pour l’alimentation en eau chaude et froide, mais également pour le chauffage à basse température, ainsi que pour l’évacuation des eaux usées d’une maison. Il se décline en plusieurs coloris pour un meilleur repérage. Chaque couleur détermine un usage spécifique pour une pose simplifiée. De plus, le fait que les couleurs varient selon la destination facilite les opérations d’entretien et de maintenance des canalisations. Chaque propriétaire peut ainsi s’y résoudre sans requérir l’aide d’un spécialiste et ainsi réaliser des économies.

Le tuyau en PER/PEX est fabriqué à base de polyéthylène réticulé, un matériau plastique aux propriétés intéressantes. Il faut dire que les caractéristiques de ce tube semi-rigide se rapprochent quelque peu de celles du tuyau en cuivre. Il est ainsi robuste et ne craint pas la corrosion.

De plus, un tuyau en PER/PEX est moins cher qu’un tuyau en PVC. Pour autant, il possède d’énormes capacités techniques que l’on ne retrouve pas chez le tuyau en cuivre, et encore moins chez le tuyau en PVC. En effet, le tuyau ne s’entartre pas, et il permet de réduire les nuisances sonores des canalisations. Le fait qu’il bénéficie d’une excellente isolation sonore est avantageux, puisqu’il préserve le confort acoustique du lieu.

Par ailleurs, l’installation d’un tuyau en PER/PEX ne nécessite aucune soudure, mais réclame un système de raccord spécifique. Le recours à un professionnel peut être envisagé. Mais, un bricoleur averti pourra faire face à cette situation sans l’aide d’un professionnel. Il devra cependant prendre en considération certains aspects négatifs résultant de la manipulation du tuyau en PER/PEX, comme la courbe de cintrage peu importante qu’il propose. Comme autre aspect négatif résultant cette fois de l’utilisation du tuyau en PER/PEX, il y a sa sensibilité aux températures extrêmes. Le tuyau aura donc tendance à se dilater ou à se déformer si la température de l’eau dépasse 60 °C.

Le tuyau flexible, la solution « tous risques »

Le tuyau flexible est polyvalent, à l’instar du tuyau en PER/PEX. Il est utilisé pour l’alimentation en eau d’une maison, mais également pour l’évacuation des eaux usées. On distingue donc les tuyaux flexibles d’alimentation de ceux d’évacuation. Ces derniers sont proposés dans trois formes :

  • les flexibles à raccords filetés (mâle et femelle) ;
  • les flexibles gris en PVC (à coller) ;
  • les flexibles blancs (en remplacement des siphons).

Ce type de tuyau est mis en œuvre dans des conditions spécifiques, par exemple lorsque l’accès aux canalisations est difficile. Il faut savoir aussi que, comme pour tous les tubes synthétiques, les travaux d’installation d’un tuyau flexible se réalisent sans soudure, ce qui est particulièrement intéressant. Le recours à un professionnel n’est donc pas indispensable. Le propriétaire peut ainsi faire des économies, d’autant plus que le prix de cet équipement de plomberie peut être relativement élevé. C’est effectivement le tuyau le plus cher du marché.

Le prix élevé du tuyau flexible est pratiquement le seul inconvénient qu’on lui reconnaît jusque-là. En effet, c’est un tuyau qui présente de nombreux autres avantages : il peut notamment s’étirer tout en gardant sa forme d’origine. De plus, il est adaptable sur tous types de raccordement. Mais, l’atout principal du tuyau flexible, c’est sa facilité de pose : le tube est à coller, à l’instar du tuyau en PVC. En ce qui concerne l’installation, il suffit de fixer le raccord femelle sur le siphon et de monter le raccord mâle sur l’évacuation.

En résumé, on peut utiliser différents types de tuyaux pour l’évacuation des eaux usées d’une habitation. Le choix d’une solution va dépendre du budget alloué aux travaux, du type d’installation envisagé et de la destination. Le tuyau en PER/PEX n’est pas adapté à une fixation apparente : il est préférable d’opter pour une pose encastrée pour préserver l’état de la plomberie. La pose encastrée est également requise pour les installations en plein air. En intérieur, on peut adopter une fixation apparente avec le tuyau en PVC ou le tuyau flexible.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024