Logo Brainbox Logo brainbox

En matière de chauffage et d’installation sanitaire, un collecteur que l’on nomme aussi parfois nourrice est un dispositif qui permet d’organiser la distribution des différents circuits d’eau qui alimentent une habitation. Bien souvent, plusieurs collecteurs sont installés dans la maison : l’un est destiné à l’alimentation du circuit d’eau chaude et l’autre sert à l’approvisionnement en eau froide. Dans le cas d’une maison équipée d’un plancher chauffant par exemple, un collecteur supplémentaire sert à alimenter le chauffage au sol en eau chaude, et un autre ramène l’eau refroidie. Un collecteur est donc équipé de plusieurs connexions, l’une étant utilisée pour le raccorder au tuyau d’arrivée d’eau des sanitaires ou du chauffage, les autres servant à la distribution vers chaque appareil ou équipement sanitaire. Faisons le point sur ce dispositif essentiel dans une habitation pour garantir une pression et un débit d’eau idéal.

Définition du collecteur ou nourrice en plomberie

Appelé également clarinette, le collecteur est un élément de plomberie tubulaire qui se raccorde au tuyau d’arrivée d’eau par l’une de ses extrémités. Cet élément important dans la maison est fabriqué d’une seule pièce et possède de nombreux filetages pour connecter les différents tuyaux destinés à répartir l’eau dans toute l’habitation. En règle générale, on trouve deux nourrices par circuit d’eau dans une maison. Le premier régule la circulation de l’eau froide et est installé en aval du compteur d’eau. Quant au second, qui régule l’eau chaude, il est installé à la sortie de la chaudière.

Il est important de comprendre que ce dispositif de distribution d’eau n’est pas limité à l’alimentation en eau alimentaire et en eau pour les sanitaires. En effet, un collecteur est également indispensable dans le cas d’un chauffage par le sol, mais aussi pour le chauffage central classique avec radiateurs alimentés en eau chaude.

Travaux de plomberie sanitaire ou chauffage : quel type de collecteur utiliser ?

L’eau pour les sanitaires ou l’eau de chauffage arrive à l’entrée du collecteur et est ensuite répartie vers les différents points à alimenter. Ce système pratique et durable dans le temps est très efficace et s’installe rapidement sans soudure. Cependant, il faut être attentif lors de l’achat, car il existe plusieurs types de collecteurs sanitaires :

  • les collecteurs à minivannes, qui ont l’avantage de permettre la fermeture d’un circuit lorsqu’il faut intervenir dessus sans devoir fermer l’alimentation générale ;
  • les collecteurs nus, donc sans vannes, qui sont conçus pour alimenter toute la maison en eau chaude et en eau froide ;
  • les collecteurs à glissement, qui permettent de raccorder directement des tubes PER sans joints.

Ces différents modèles de nourrice conviennent parfaitement pour la distribution d’eau sanitaire avec l’avantage de réduire le débit et la température. Ils sont également utilisés pour alimenter en eau les radiateurs d’une installation de chauffage central.

Le rôle du collecteur dans un réseau sanitaire ou un réseau de chauffage

Dans un réseau d’eau sanitaire ou de chauffage, le rôle du collecteur consiste à centraliser la distribution d’eau à un endroit donné de l’installation. De cette manière, toutes les interventions de maintenance nécessaires en cas de panne ou autre événement sont bien plus aisées à réaliser. De même, lorsqu’il faut ajouter une nouvelle arrivée d’eau dans l’habitation, il suffit de se connecter à une sortie non utilisée du collecteur. Cela évite les travaux de soudures de nouveaux tuyaux à effectuer sur l’alimentation principale en eau et tous les risques de fuites que cela comporte.

De plus, dans un réseau d’eau sanitaire pour alimenter les douches, les lavabos ou encore la baignoire de la maison, un collecteur de distribution garantit la distribution du bon volume d’eau à chaque utilisation de l’appareil sanitaire, sans provoquer de grosses variations de débit aux autres points de prélèvement.

Enfin, l’utilisation d’un collecteur dans une installation sanitaire ou de chauffage ainsi que le montage de celui-ci dans les règles de l’art permet d’éviter la stagnation d’eau dans les tuyaux et donc le risque de prolifération de bactéries potentiellement dangereuses, comme celles responsables de la légionellose.

Les caractéristiques du collecteur pour la distribution des tuyaux d’eau dans l’habitation

Un collecteur utilisé pour la centralisation et la distribution d’eau sanitaire et de chauffage présente différentes caractéristiques qu’il convient de connaitre :

  • le piquage est l’endroit du collecteur sur lequel vient se fixer un tuyau de redistribution d’eau. Généralement, ces piquages comportent des filetages mâles ou femelles de différents diamètres ;
  • bien souvent, un collecteur est constitué d’une seule pièce afin d’éviter tous risques de fuites. Il existe toutefois des éléments modulables conçus pour s’adapter aux différents besoins du réseau ;
  • généralement, plus le collecteur possède de sorties et plus sa dimension est grande. Il faut en tenir compte et prévoir la place suffisante pour l’installation ;
  • un collecteur sanitaire ou de chauffage peut posséder de 2 à 12 sorties. Elles sont bien souvent espacées de 30 mm à 60 mm ;
  • il existe différents matériaux de fabrication. Le laiton, le cuivre, l’acier inoxydable et les matériaux synthétiques sont les plus utilisés. Chacun possède ses avantages et ses inconvénients. Par exemple, une nourrice en matière synthétique est plus abordable qu’un collecteur en laiton ou en cuivre, qui eux possèdent des propriétés antimicrobiennes ;
  • un collecteur peut être équipé de vannes. L’avantage des vannes est qu’elles permettent de couper certains circuits pour une réparation sans devoir fermer tout le réseau.

Les équipements complémentaires à prévoir lors de l’installation d’un collecteur

La mise en place d’un collecteur dans une installation sanitaire est une opération finalement assez simple. En effet, un collecteur est un matériel constitué d’un corps cylindrique en métal ou en matière synthétique équipé de sorties filetées et de vannes. Il suffit de prévoir deux collecteurs : un pour le circuit d’eau froide et un autre pour le circuit d’eau chaude. L’équipement complémentaire dans le cadre d’une installation sanitaire se résume donc au support de fixation murale pour maintenir le ou les collecteurs en place sur le mur.

Par contre, l’installation d’un ou de plusieurs collecteurs dans une installation de chauffage et de climatisation est un travail plus compliqué. Il faut en effet prévoir des équipements complémentaires nécessaires au bon fonctionnement de l’installation et à la gestion du débit d’eau et de la température. Parmi ceux-ci, on peut citer le purgeur, le robinet de vidange, le thermomètre, le débitmètre, les dispositifs d’équilibrage, les têtes électrothermiques et les vannes thermostatiques. Cependant, en se renseignant et en prenant le temps de lire la documentation fournie lors de l’achat, la mise en place d’un collecteur dans une installation de chauffage se déroule sans encombre.