Logo Brainbox Logo brainbox

07 septembre 2022

Des fondations bien établies pour une construction de qualité, et ensuite ?

Gros oeuvre

La construction des fondations, c’est la première étape qui rend votre projet de maison vraiment concret : vous pouvez visualiser précisément où la maison va être érigée et petit à petit mieux vous rendre compte à quoi le résultat final ressemblera !

Le début de la construction est donc à présent bel et bien lancé, mais par quelles étapes allez-vous devoir passer à présent ? Avez-vous déjà tout planifié en détail jusqu’aux dernières petites finitions ? Ou avez-vous encore des étapes et travaux à organiser ? Nous vous proposons ici un petit récapitulatif des étapes suivant les fondations. Ce sera aussi l’occasion de voir où vous pouvez vraiment prendre part aux travaux, si vous souhaitez mettre la main à la pâte.

La mise hors d’eau avec les murs, la charpente et la couverture

Avant toute chose, nous vous conseillons une analyse de sol de votre terrain. Ceci permet d’éviter tout risque de supplément en début de chantier (pieux, étanchéité supérieure, nature du sol pour fondation…) et sera également un gage de bonne conduite pour votre entrepreneur.

Les fondations, l’assainissement (raccordement à l’égout, installation d’une fosse septique ou autre) et le soubassement (vide sanitaire ou caves, par exemple) de la construction sont des éléments sur lesquels il faut porter une attention particulière. En effet, mal réalisés, ils conditionnent la réussite entière du projet. Il faut donc prendre le temps d’analyser les meilleures options et s’entourer de professionnels compétents pour les réaliser. Une fois que ces trois éléments de la construction sont faits, on peut passer à sa mise hors d’eau.

Cette étape comprend tout d’abord la construction des murs porteurs, qui constituent véritablement l’ossature de l’édifice. Quand ces murs sont érigés avec les ouvertures qu’accueilleront les murs extérieurs, on passe à l’installation de la charpente que l’on couvre d’un pare-pluie pour assurer son étanchéité, puis de tuiles ou d’un autre revêtement (si votre toit est plat, par exemple). Votre maison commence alors vraiment à prendre de l’allure !

La mise hors d’air avec les menuiseries extérieures (portes et fenêtres)

Votre maison est donc maintenant protégée de l’eau, il faut la protéger de l’air en installant les portes et fenêtres extérieures. Mais avant la pose des menuiseries extérieures, vous pouvez déjà réaliser les saignées pour vos installations électrique, sanitaire et chauffage : d’où l’importance d’anticiper la technique choisie pour éviter des travaux inutiles.

Si vous souhaitez des volets, c’est à cette étape qu’ils seront placés. Le choix des menuiseries extérieures aura un impact esthétique sur votre maison, mais aussi sur son isolation thermique.

Le second œuvre : l’isolation, la ventilation, les cloisons intérieures, l’électricité, la plomberie et le chauffage

On passe au second œuvre quand le gros œuvre est terminé. Cette étape comprend six grands points qui auront un impact important sur le niveau de confort de votre maison : l’isolation, la ventilation, les cloisons intérieures, l’électricité, la plomberie et le chauffage.

Si vous n’avez pas encore planifié ces étapes avec des corps de métier ou que vous ne les avez pas intégrées dans votre contrat avec un entrepreneur général, vous pouvez parfaitement envisager d’en réaliser certaines vous-même ! Cela vous permettra de réduire le coût du second œuvre tout en vous apportant la satisfaction d’avoir participé concrètement à la construction de votre projet de vie.

Réalisez vous-même une grande partie du second œuvre 

Eh oui ! vous ne devez pas attendre les finitions pour participer aux travaux de votre maison, vous pouvez déjà vous y mettre avec de nombreuses tâches du second œuvre. Cela vous parait peut-être insurmontable si vous n’êtes pas du tout professionnel de la construction, mais sachez que réaliser les installations de second œuvre de sa maison est à la portée de chaque bricoleur, pour autant qu’il sache bien s’équiper et s’entourer.

Ainsi, pour la plupart des travaux de second œuvre, il est possible de faire appel à des sociétés proposant des kits DIY (« Do-It-Yourself ») sur mesure. Vous avez ainsi une étude personnalisée de votre projet et recevez le matériel nécessaire pour vos travaux et, en plus, vous pouvez poser vos questions et faire vérifier votre installation finale par un professionnel.

On dit souvent que la qualité du gros œuvre détermine la viabilité d’une maison à long terme et que le soin apporté au second œuvre influence le confort de vie de ses habitants. N’hésitez donc plus à apporter vous-même au second œuvre le soin nécessaire à la qualité de vie que vous recherchez !

Vous pourriez aussi aimer...

45 ans Brainbox
Fêtons-les ensemble
en mai 2024