Logo Brainbox Logo brainbox

07 septembre 2022

Votre nouvelle maison se concrétise petit à petit : comment suivre son état d’avancement ?

Art_206_201.jpg

Votre projet de maison a passé un grand cap avec le terrassement et les fondations : les plans sont petit à petit en train de devenir réalité. Pour l’instant, vous suivez encore parfaitement les différentes étapes et vous avez bien en tête ce qui va être fait ensuite, par qui et à quel moment. En effet, il est important d’assurer un suivi régulier de votre chantier pour ne passer à côté d’aucun éventuel souci, mais comment maintenir un tel suivi jusqu’à la fin de la construction ? Découvrez quelques conseils pour un suivi des travaux réussi !

Comment bien suivre le chantier quand on fait appel à un entrepreneur général ?

Évidemment, si vous avez choisi de faire appel à un entrepreneur général qui prend en charge tout le chantier (ou la majeure partie de celui-ci), vous pouvez vous impliquer un peu moins dans le suivi de vos travaux puisque vous l’avez confié à un professionnel. Mais il faut toutefois garder un œil sur l’état d’avancement de votre maison.

On dit généralement que vous pouvez vous rendre sur le chantier avant chaque appel de fonds auprès de votre banque, mais vous pouvez bien sûr voir avec votre gestionnaire de chantier si vous pouvez aussi y aller à d’autres moments. N’hésitez pas à prendre des photos lors de vos passages.

L’important est d’être présent, mais pas trop. En effet, si vous n’allez jamais voir votre chantier, l’entrepreneur pourrait venir à penser que votre maison peut attendre et privilégier d’autres chantiers. À l’inverse, si vous êtes là tout le temps, vous risquez de mettre les professionnels mal à l’aise, car ils pourraient sentir que vous remettez leurs compétences en question.

Si vous avez des remarques, dites-le à votre entrepreneur et écrivez-les-lui par mail, tout en mettant votre architecte en copie. Il est aussi très important, quand vous constatez que le travail est bien fait, d’encourager ceux qui l’ont réalisé ! Vous maintiendrez ainsi une collaboration agréable et de qualité.

Et quand on est son propre maître d’œuvre ?

  1. Préparer son chantier en amont

Une bonne préparation de votre chantier vous permettra d’assurer un très bon suivi de vos travaux.

Vérifiez que tous vos plans sont corrects. Finalisez-les tous avant de passer à la phase de réalisation et fournissez des copies aux artisans. Imprimez les devis que vous avez validés, planifiez les dates de début et de fin d’intervention de chaque corps de métier, fixez des horaires de travail, définissez un lieu de stockage du matériel sur le chantier et n’oubliez pas de prévenir les voisins des différentes phases des travaux afin de poser dès maintenant de bonnes bases à vos futures relations.

  1. Être sur place le plus souvent possible

Si c’est vous le maître d’œuvre, on ne peut que vous conseiller d’être sur votre chantier le plus souvent possible. Vous pourrez ainsi vérifier que tout est fait correctement et rectifier les choses au plus vite si des problèmes venaient à survenir.

  1. Prendre des photos régulièrement

Prenez des photos de chaque étape (vue d’ensemble et détails) et classez-les. Elles seront utiles en cas de malfaçon.

  1. Dialoguer

Communiquez régulièrement avec les différents corps de métiers. Vous serez ainsi mis au courant des éventuels retards et autres soucis et vous pourrez les comprendre.

N’hésitez pas à planifier des réunions de suivi hebdomadaires afin de faire le point avec chacun et de trouver des solutions ensemble aux problèmes qui pourraient se présenter. Demandez à votre architecte d’être présent à certaines réunions qui vous semblent plus importantes.

  1. Ne pas hésiter à se faire aider

Si vous ne voulez pas faire appel à une entreprise de construction générale, mais que vous souhaitez tout de même être aidé pour la gestion de votre chantier, il existe aussi des coordinateurs de travaux indépendants. Ils peuvent s’occuper de la gestion des différentes étapes des travaux et vous proposer, parmi leurs nombreux partenaires, les différents corps de métier et artisans qui conviennent à votre projet.

Et si vous décidez de réaliser une partie des travaux vous-même, vous ne devez pas nécessairement le faire sans aucun accompagnement ! Vous pouvez vous équiper de box Do-It-Yourself conçues sur mesure pour votre projet, même en étant complètement novice et parvenir à un résultat digne d’un professionnel. Chez Brainbox, nous proposons différents kits DIY pour les installations de second œuvre aux Futébricoleurs*.

Avec Brainbox, vous pouvez placer vous-même quatre systèmes : l’électricité/la domotique, la ventilation (à simple ou double flux), les sanitaires (du compteur aux points d’utilisation) et le système de chauffage (de la production aux installations). Vous pouvez n’en réaliser qu’un ou tous les quatre, c’est vous qui décidez.

Tout est prévu pour que vous ne commettiez pas d’erreur et des conseillers peuvent vous remettre sur la bonne voie en cas de doute. Si vous suivez bien les instructions et conseils qui vous sont dispensés, votre installation sera d’aussi bonne qualité que si elle avait été installée par un professionnel, n’en doutez pas ! Téléchargez notre guide de l’éco-concepteur pour connaître tous les détails à propos de nos kits DIY.

Plus de 20.000 Futébricoleurs nous ont déjà fait confiance en plus de 40 ans, pourquoi pas vous ?

 

*Notez que ceci est également valable si vous travaillez avec un entrepreneur général et que vous n’avez pas inclus ces prestations dans votre contrat.

Vous pourriez aussi aimer...

45 ans Brainbox
Fêtons-les ensemble
en mai 2024