Logo Brainbox Logo brainbox

La question de la sécurisation de l’habitat est au cœur des politiques gouvernementales. Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que l’on n’est jamais mieux protégé que par soi-même. Par conséquent, les particuliers doivent prendre des mesures pour empêcher l’accès à leur domicile aux personnes mal intentionnées. Il ne s’agit pas de mettre en place des solutions ponctuelles. À long terme, elles pourraient s’avérer insuffisantes pour garantir votre sécurité et celle de votre famille. L’idéal est donc d’équiper sa maison d’un système de sécurité intelligent. L’usage de la domotique pour sécuriser l’intérieur et les espaces externes d’une propriété est donc d’actualité depuis un certain temps. Cette solution garantit non seulement une protection complète et définitive contre les intrusions, mais aussi contre les accidents domestiques, qui sont la première cause de mortalité des enfants de moins de 15 ans en Belgique.

Découvrez les différentes options sécuritaires qui se présentent à vous.

domotique-securite-comment-proteger-maison-1

S’équiper d’un système de sécurité anti-intrusion

Le nombre de cambriolages a grimpé au cours de ces dernières années, consécutivement à la violence dans les rues. Le constat est général et les forces de l’ordre en appel régulièrement à la vigilance de la population. Heureusement, grâce à la domotique, il est possible d’être en sécurité chez soi. Les risques de cambriolage sont effectivement minimisés en combinant et en reliant entre eux plusieurs systèmes de sécurité domestiques. Ainsi, pour qu’une solution domotique anti-intrusion soit efficace, il est conseillé de l’associer à un système d’alarme, mais aussi à un système de vidéosurveillance/télésurveillance et de simulation de présence.

Le système d’alarme domotique

Le système d’alarme est la solution vers laquelle convergent la plupart des gens lorsqu’il est question de protéger leur maison contre les attaques extérieures. Il permet ainsi d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Le fonctionnement est simple : dès que le système est armé, une alerte est émise via une ou plusieurs sirènes si les capteurs détectent le moindre problème.

Un système d’alarme traditionnel est en mesure de vous protéger d’une tentative d’intrusion, car il a tendance à dissuader les cambrioleurs. Cependant, l’inconvénient majeur est qu’il n’est pas connecté. C’est une limite à laquelle la domotique a remédié. Désormais, même hors de son domicile, le maître des lieux est averti du danger grâce à une notification sur son smartphone. Il peut ainsi intervenir, en temps réel, si cela est nécessaire.

Les équipements de vidéosurveillance/télésurveillance

Disposer d’une alarme de sécurité connectée n’est pas suffisant pour garder le contrôle sur son domicile. Une solution domotique efficace et performante doit intégrer un système de vidéosurveillance ou de télésurveillance, pour que le propriétaire ait un œil sur tout ce qui se passe dans son domicile lorsqu’il est au travail ou en vacances. Mais alors, quel est le système le plus avantageux entre la vidéosurveillance et la télésurveillance ?

Dans une solution de vidéosurveillance, les images capturées par les caméras connectées peuvent être enregistrées et envoyées aux forces de l’ordre. Toutefois, seuls l’intérieur de la propriété et les abords immédiats peuvent être filmés, conformément aux dispositions de loi sur l’usage des caméras. Le process est différent dans une solution de télésurveillance, car il n’y a ni caméras ni enregistrements. Le dispositif est équipé d’une alarme et de capteurs photo qui, en cas d’intrusion, transmettent automatiquement les images à une agence de surveillance et de sécurité, qui se charge d’avertir les forces de l’ordre.

On note que chaque système présente un avantage certain pour le propriétaire. Ainsi, les coupler garantit une protection encore plus efficace du domicile.

La simulation de présence

Il y a bien entendu d’autres moyens de se protéger des tentatives d’intrusion, comme la simulation de présence. Dans la pratique, cela revient à orchestrer un scénario inspiré parfois de la routine du propriétaire des lieux. Pour cela, il est nécessaire de compléter les installations de sécurité basiques (alarme et système de vidéosurveillance/télésurveillance) avec d’autres objets connectés, tels que :

  • les lampes ;
  • le téléviseur ;
  • les portes ;
  • les volets ;
  • etc.

On peut ainsi facilement simuler une présence humaine dans la maison en répondant à l’interphone à distance ou en programmant l’ouverture et la fermeture des volets roulants. Il est également possible de programmer l’allumage du téléviseur, d’une playlist musicale et des lampes.

Brainbox offre une solution domotique souple et paramétrable depuis un smartphone ou une tablette. En souscrivant à l’offre EVOTICOO de Brainbox, vous bénéficiez d’une installation domotique 100 % évolutive avec pose d’interrupteurs, de détecteurs, de commandes et possibilité d’ajout de commandes sans fil et sans piles. Complet et performant, le système de sécurité fourni par Brainbox offre 10 scénarios domotiques de simulation de présence. Il est aussi possible d’en modifier et d’en créer à sa guise.

domotique-securite-comment-proteger-maison-2

Installer un système de sécurité domestique

Pour protéger sa maison, l’installation d’un système de sécurité anti-intrusion est primordiale. Mais, cette solution n’est pas suffisante. Il faut aussi ajouter un système de sécurité domestique à sa solution domotique pour que celle-ci soit complète. Cela consiste concrètement à installer des capteurs et détecteurs de fumée et de chute, mais également un système de coupure automatique des sources d’énergie.

Le système de détection de fumée

La domotique est dynamique. Ainsi, en dehors des différents systèmes de sécurité anti-intrusion, il est possible de relier à une installation domotique, un détecteur de fumée équipé de capteurs domotiques. L’intérêt est évidemment de protéger la maison des incendies. En effet, une alarme se déclenche lorsqu’un taux élevé de monoxyde de carbone est détecté par les capteurs. Ainsi, le propriétaire est prévenu à temps et peut éviter qu’une catastrophe se produise. S’il n’est pas présent, il reçoit une alerte sur son smartphone. Certains modèles peuvent même être programmés pour prévenir les secours. Cela peut s’avérer bénéfique lorsque le maître des lieux n’est pas en mesure d’intervenir rapidement. De même, la présence d’une caméra de surveillance connectée permet d’évaluer le niveau de l’alerte.

Le système de coupure automatique des sources d’énergie

La domotique rend encore plus performants les systèmes de sécurité domestiques traditionnels. Elle permet en effet d’automatiser une installation électrique et d’en prendre le contrôle où que l’on soit, afin d’agir rapidement en cas de problème. Par exemple, lorsqu’il y a un début d’incendie dans une partie de la maison, on peut éviter que le feu ne se propage et que l’ensemble de la maison soit en proie aux flammes. Pour ce faire, il suffit de créer un scénario domotique qui inclut la coupure des sources d’énergie (gaz, plaque électrique, hotte aspirante, etc.) et envoie une alerte à une caserne de pompiers. À défaut, le propriétaire reçoit une notification sur son smartphone.

Le système de prévention et de détection de chute

Les chutes à domicile sont assez courantes, notamment chez les séniors. Grâce à la domotique, il est possible de garantir leur sécurité en installant un système de prévention et de détection de chute. La prévention consiste à placer des bandeaux lumineux, ou des rubans LED, dans les escaliers ou autour du lit. Ainsi, les lumières sont déclenchées dès que les capteurs détectent la présence d’une personne dans la zone balisée. Ces chemins lumineux permettent effectivement de limiter le risque de chute la nuit. Il peut aussi être intéressant d’installer des interrupteurs lumineux pour faciliter les déplacements nocturnes des séniors et leur permettre de se repérer dans le noir.

De même, il peut être nécessaire de se procurer des accessoires connectés, tels qu’un bracelet ou un médaillon anti-chute, à relier à une box domotique, un smartphone ou une plateforme d’assistance. Ainsi, en cas de problème, la personne est secourue assez rapidement, sans que celle-ci soit obligée de contacter les urgences. Cela est notamment possible grâce à la présence de capteurs intelligents qui vont détecter la position du corps allongé au sol et lancer immédiatement l’alerte.

On peut aussi explorer d’autres solutions domotiques pour le confort et le bien-être des séniors et des personnes en perte d’autonomie. Les possibilités sont infinies, car la technologie évolue constamment.

Nous vous recommandons ces autres pages :