Logo Brainbox Logo brainbox

Comment faire l’installation sanitaire dans une maison neuve ?

Votre rêve est enfin devenu réalité : vous venez d’acquérir le terrain sur lequel trônera votre future habitation ! Parmi toutes les choses que cela implique, une des phases importantes après la viabilisation du terrain, c’est l’installation sanitaire de cette maison neuve. Quelles sont les différentes étapes et démarches que supposent ces travaux de plomberie ? Dans quelle mesure la mairie intervient-elle dans ces travaux ? S’agit-il des mêmes procédures que lors d’une rénovation ? Faut-il obligatoirement faire appel à un professionnel, ou peut-on réaliser les travaux soi-même ? Tout vous est expliqué ici.

Comment faire l'installation sanitaire dans une maison neuve ?-1

Que faut-il savoir sur l’installation sanitaire d’une maison ?

Dans une construction neuve, le raccordement à l’eau est divisé en deux phases : la première sur le domaine public et l’autre sur le domaine privé. Le premier s’applique de la rue devant la maison jusqu’au compteur, la plupart du temps situé à la limite de la propriété. Le raccordement du compteur jusqu’à la maison fait partie quant à lui du domaine privé.

Pour avoir accès au réseau public qui distribue l’eau jusqu’à la nouvelle maison, il faut en faire la demande auprès de la mairie. Il ne faut pas attendre que les travaux soient terminés pour solliciter ce raccord. Il est recommandé de s’y prendre relativement à l’avance, car le délai peut être plus ou moins long entre la demande et l’intervention des techniciens sur place. Le mieux reste que ces travaux de raccordement à l’eau soient effectués avant que les maçons n’aient à intervenir. De la même manière, il est conseillé de creuser une fosse septique dans les fondations pour la raccorder au vide sanitaire.

Pour le côté public, la mairie est donc l’interlocuteur principal. Une fois le dossier validé, un technicien de la distribution d’eau vérifie la viabilité du raccordement au réseau d’assainissement collectif. Il procède ensuite à la pose du compteur, ainsi qu’au raccordement du réseau public à la maison neuve. Un conduit secondaire est de cette manière relié au conduit principal. Ce dernier passe dans la rue, devant le terrain, pour que l’eau puisse arriver jusqu’au logement pour son utilisation domestique.

Quand installer la plomberie dans une maison neuve ?

Comme dit auparavant, il est préférable de faire la demande de raccordement à l’eau plusieurs semaines avant que les travaux de gros œuvre ne débutent, idéalement une fois le permis d’urbanisme acquis. De cette manière, les travaux de construction ne vont assurément pas déranger la pose des canalisations sur le terrain. Il ne faut pas oublier également que les maçons auront besoin d’un point d’eau pour leurs matériels et pour travailler.

On distingue plusieurs étapes lors d’une installation sanitaire dans une construction neuve :

  • réaliser les diverses démarches administratives, avec documents à l’appui ;
  • attendre la réponse de la mairie concernant ce dossier de travaux de plomberie ;
  • attendre le devis du technicien de la mairie pour les travaux jusqu’à la maison ;
  • réaliser l’installation du compteur d’eau ;
  • faire le raccordement à l’eau sur le domaine public (de la rue au compteur) ;
  • poursuivre avec le raccordement vers la nouvelle maison (du compteur à l’intérieur de l’habitation).

Les inévitables démarches administratives

Tout d’abord, il faut savoir que toutes ces démarches administratives sont gratuites. Elles sont à réaliser auprès de la mairie de la commune sur laquelle se trouve le terrain constructible. Il faudra remplir un formulaire spécifique, souvent intitulé « demande de raccordement » à l’eau, mais aussi monter un dossier qui inclut généralement :

  • le plan de situation du logement au niveau de la commune, à l’échelle 1/2 500, accompagné des références cadastrales ;
  • une copie du permis de construire ;
  • le plan d’implantation, précisant les indications de distances entre la façade et la limite du terrain ;
  • la vue sur plan du rez-de-chaussée ou du sous-sol, montrant l’emplacement attendu pour le raccordement et pour le compteur d’eau ;
  • un plan de masse.

La mairie doit accepter ce dossier pour que l’installation sanitaire dans la maison neuve puisse débuter.

Le devis pour le coût de la plomberie

Les différents documents fournis pour demander un raccordement à l’eau courante vont également permettre au technicien de réaliser un devis, pour déterminer les coûts de ces pôles de dépense. Ce dernier concerne spécifiquement le branchement effectué sur le domaine public. Il ne faut pas oublier que, du compteur d’eau à la construction neuve, c’est le propriétaire qui devra faire intervenir des professionnels pour cette deuxième phase du raccord.

Le technicien envoyé par la commune effectue donc son devis pour estimer le budget des travaux. Il se rend sur le terrain pour constater les conditions des opérations à venir et ainsi déterminer :

  • le futur tracé des canalisations ;
  • quel diamètre de canalisations prévoir, ainsi que leurs longueurs ;
  • l’emplacement idéal pour le compteur d’eau ;
  • la pénibilité des travaux et donc l’estimation du temps que cela va prendre.

Ces éléments déterminent le montant du devis que le professionnel soumettra.

Comment faire l'installation sanitaire dans une maison neuve ?-2

L’installation du compteur d’eau dans une maison neuve

Une fois le devis validé, le technicien procède à la pose du compteur d’eau. Ce dernier va permettre de calculer la consommation d’eau du foyer pour établir les factures. Les travaux pour cette installation sont relativement rapides et ils doivent précéder ceux du raccordement au réseau public.

Le compteur d’eau se situe généralement à la limite de la propriété. Le technicien doit pouvoir y accéder sans contrainte, une fois par an par exemple, pour relever les numéros.

Où et comment installer un réseau de plomberie dans une maison neuve ?

L’emplacement et la méthode pour faire passer les tuyaux de plomberie ne se décident pas au hasard. Cela demande généralement l’expertise d’un professionnel.

Le raccordement du domaine public au compteur

Le compteur d’eau a été installé. Maintenant, le technicien doit poser les canalisations souterraines qui vont relier la maison à la conduite d’eau principale passant dans la rue. Il prévoit également un robinet d’arrêt extérieur qu’il place entre le compteur d’eau et le conduit principal. Cela permet une coupure générale de l’eau si le contrat est résilié, s’il y a des travaux à effectuer ou lors d’un déménagement.

Une fois ce raccordement au domaine public réalisé, c’est la partie privée qui prend le relais. Il faut maintenant que l’eau arrive jusqu’à la maison.

Le raccordement du compteur à la maison neuve

Les travaux de plomberie consistent à la mise en place de l’arrivée d’eau, l’évacuation des eaux usées et le chauffage de l’eau à usage domestique.

Cette étape ne concerne plus la mairie ni ses techniciens gérant le réseau d’eau potable. C’est au propriétaire de faire les démarches et les demandes de devis pour qu’un plombier professionnel effectue les travaux qui permettront d’amener l’eau jusqu’à l’habitation.

Quels équipements choisir pour l’installation sanitaire d’une maison neuve ?

Pour assurer l’arrivée et l’évacuation de l’eau, plusieurs choix d’installation s’offrent au propriétaire. En ce qui concerne l’arrivée d’eau chaude, la première option est d’installer un chauffe-eau indépendant qui fonctionnera avec une source d’énergie exclusive (gaz, électricité, panneau solaire, bois). L’autre option est d’installer un ballon d’eau chaude et de le raccorder à la chaudière de la maison.

Quant aux tuyaux, plusieurs modèles sont disponibles. Il peut exister un écart important en ce qui concerne la qualité et le budget pour chaque modèle. Les tuyaux en cuivre ou en acier sont recommandés pour leur mécanique infaillible sur le long terme. Ces matériaux supporteront totalement la corrosion, ainsi que les produits chimiques. Il est aussi possible de choisir des tuyaux PER (polyéthylène réticulé haute-densité) pour une installation facile, avec une résistance convenable à la pression. Ce matériau est aussi bien employé pour les équipements sanitaires que pour les canalisations de chauffage. C’est également le modèle à privilégier pour des travaux d’installation sanitaire réalisés sans l’intervention d’un professionnel.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024