Logo Brainbox Logo brainbox

L’installation sanitaire dans une maison en rénovation

L’installation sanitaire est généralement comprise dans les travaux de rénovation d’une maison. Elle peut englober l’ensemble des équipements sanitaires ou correspondre à une partie des équipements nécessitant un renouvellement. Qu’il s’agisse de refaire l’intégralité de la robinetterie ou d’installer une seconde salle d’eau au sein du logement, ces travaux doivent suivre scrupuleusement des étapes et être minutieusement effectués. Il en va de l’hygiène et de la santé de ses occupants. Avant de lister les étapes nécessaires à la réalisation d’une installation sanitaire, il convient de rappeler ce que ces travaux recouvrent et les possibilités offertes dans le cadre d’une rénovation.

Comment faire l'installation sanitaire dans une maison en rénovation ?-1

Quels travaux de plomberie sont concernés par l’installation sanitaire ?

Dans le domaine du bâtiment, l’installation sanitaire correspond aux appareils sanitaires, comme les w.c. et la douche, mais aussi à tous les éléments permettant leur fonctionnement. Ainsi, en plus des équipements, l’installation sanitaire comprend :

  • les robinetteries ;
  • les canalisations ;
  • les alimentations ;
  • les évacuations ;
  • les raccordements des sanitaires.

Une installation sanitaire est donc présente dans toutes les pièces d’eau d’une habitation comme la salle de bain, les toilettes, la buanderie ou la cuisine.

L’approvisionnement en eau peut se faire grâce au réseau national mis en place par chaque État. Les normes de débit et de pression varient selon les zones. En Belgique, ce sont les régions qui sont responsables de la politique de l’eau.

Quand rénover sa plomberie sanitaire ?

La rénovation d’une plomberie sanitaire peut intervenir pour faire face à la vétusté des équipements. Ainsi, dans le cas d’une fuite de robinet, il est nécessaire de procéder à un changement le plus rapidement possible afin d’éviter un gaspillage d’eau et de voir grossir sa facture d’eau.

Par ailleurs, au cours de travaux de rénovation d’une maison, c’est l’occasion de donner un coup de jeune à ses appareils sanitaires. Cela participe activement à la modernisation de son logement dans des pièces maîtresses comme la salle de bain, où des équipements d’hygiène irréprochables sont attendus. La rénovation de telles pièces avant la vente d’un logement permet d’ailleurs d’augmenter son prix de vente.

Comment faire l'installation sanitaire dans une maison en rénovation ?-2

Comment rénover une plomberie ancienne ?

Il y a plusieurs axes possibles dans le cadre d’un projet de rénovation. On peut faire le choix de l’esthétique en installant des sanitaires à la pointe de la modernité ou privilégier l’aspect économique en installant des dispositifs permettant de mieux maîtriser son budget de consommation d’eau.

Du côté de l’esthétique, le choix des matériaux est un critère incontournable qui offre l’opportunité d’embellir considérablement une baignoire par exemple.

Pour réaliser des économies à long terme sur sa facture d’eau, il est possible de mettre en place des dispositifs spécifiques pour consommer moins d’eau, comme l’installation :

  • d’un robinet infrarouge, qui se déclenche uniquement lorsque des mains se trouvent en dessous de lui. Dans la même veine, il est possible d’opter pour un capteur infrarouge ayant la même fonctionnalité. Ce type de gadget a l’avantage de coûter moins cher et d’être facile à installer sur tout type de robinet ;
  • d’un mousseur hydroéconome (limiteur de débit), qui permet de consommer moins d’eau ;
  • d’une chasse d’eau à double touche, qui permet de déverser une quantité plus faible d’eau qu’une chasse d’eau classique ;
  • d’un adoucisseur d’eau, qui réduit le taux de calcaire, à l’origine d’une surconsommation d’énergie des équipements sanitaires. L’adoption de cet élément est aussi idéale pour les personnes ayant une peau sensible.

Les étapes à suivre pour réaliser une installation sanitaire

La réalisation d’une installation sanitaire suit un processus rigoureux.

  1. L’élaboration d’un schéma. Avant de démarrer des travaux de plomberie sanitaire, il est indispensable de dessiner le schéma de la future installation. On distingue deux types de plans avec le plan en pieuvre (hydraulique) et le plan en repiquage. Le plan en pieuvre ne nécessite pas beaucoup de raccords, mais impose l’usage de tuyaux plus longs. Ce type de plan est conseillé pour les logements de plain-pied, car chaque appareil doit être relié à la nourrice de manière individuelle. Plus complexe à mettre en place, le plan en repiquage est adapté aux logements avec étage. Il se compose d’une nourrice principale alimentant d’autres nourrices secondaires se trouvant à chaque étage.
  2. L’installation d’un compteur d’eau. Cette étape correspond à la mise en place du compteur d’eau et des divers éléments permettant son fonctionnement comme le clapet, le robinet d’arrêt et le réducteur de pression.
  3. La création des arrivées et des évacuations d’eau. Cette étape nécessite de créer des liaisons à travers les murs. Un système de pompage est parfois nécessaire si la pièce est éloignée de toute arrivée ou évacuation des eaux.
  4. La pose de la canalisation et de la tuyauterie. Les tuyaux de l’installation sanitaire peuvent être encastrés ou posés de manière apparente. Cette deuxième option est judicieuse en prévision de futures réparations. Dans ce cas, il est préférable de choisir une tuyauterie en cuivre ou multicouche plutôt qu’une matière plastique en PER pour un meilleur rendu esthétique.

Installation sanitaire et rénovation : faut-il faire appel à un professionnel ?

Face à la complexité des travaux de rénovation sanitaire, il peut être tentant de faire appel à un professionnel. Se reposer sur un plombier permet ainsi de profiter des compétences techniques d’un expert. Son expertise garantit d’avoir une installation conforme et de grande qualité. Lors du choix d’un plombier, il est important de tenir compte du service que peut proposer ce professionnel qualifié après l’installation, comme l’entretien des équipements par exemple. Il peut être préférable de demander plusieurs devis avant de faire son choix.

Il est aussi possible de réaliser l’installation sanitaire de sa maison en rénovation soi-même. Face à l’ampleur des travaux, c’est un bon moyen de faire des économies sur des tâches à sa portée. Dans ce cas, il est important de suivre scrupuleusement les différentes étapes d’installation et de ne pas hésiter à aller récupérer toutes les informations pratiques utiles.

Les services d’un plombier pour une installation sanitaire complète représentent un coût d’au moins 3 500 €. Ce tarif, non négligeable, correspond au prix de la main-d’œuvre et des matériaux nécessaires à la mise en place de l’installation. Ce coût peut être facilement divisé par deux dans le cas d’une installation maison réalisée par ses propres soins.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans Brainbox
Actions fête des pères
en juin 2024