Logo Brainbox Logo brainbox

Comment installer les conduites d’eau d’un système sanitaire ?

Dispositif incontournable et garant du confort dans les habitations, l’installation sanitaire est au cœur de tout projet de construction ou de rénovation. Il convient donc de se renseigner sur la réalisation d’une installation sanitaire, avant tous travaux. Cette étape est indispensable, d’autant plus que le maintien de l’hygiène dans un logement dépend en majeure partie de ce système.

Toutefois, pour garantir la propreté et le bien-être dans les demeures, l’installation sanitaire dépend des nombreux composants qui la constituent. Les conduites d’alimentation en eau sont, à ce titre, l’un des éléments constitutifs les plus importants d’une telle installation. Faisons un tour d’horizon des diverses étapes de réalisation d’une conduite d’eau d’une installation sanitaire.

Comment réaliser une conduite d'eau d'une installation sanitaire ?-1

Comment installer un tuyau de plomberie sanitaire ?

Dans une installation sanitaire, les canalisations ou les tuyauteries sont des composants de premier plan. Elles sont notamment utilisées pour l’acheminement de l’eau chaude et froide, mais également pour l’évacuation des eaux usées.

Leur pose est classée dans les travaux dits du second œuvre sanitaire. Elle consiste en des travaux spécifiques, qui s’étagent suivant certaines étapes.

L’étude de terrain

L’étude de terrain est un préambule important à toute mise en œuvre de plomberie sanitaire. Cette étape a pour but de :

  • faciliter le choix d’emplacement pour le circuit de tuyauterie, afin que les tuyaux ne traversent pas les murs, les pièces, etc. ;
  • aider à orienter les canalisations dans la bonne direction ;
  • vérifier si des regards et des égouts d’évacuation existent ;
  • déceler et prévenir d’éventuelles pannes ;
  • etc.

La pose du compteur d’eau

Le compteur d’eau permet d’évaluer la consommation de l’installation. Sa pose permet de prévenir toute surconsommation d’eau.

L’installation de la robinetterie

Regroupant l’ensemble des équipements indispensables à la pose de la plomberie sanitaire, la robinetterie comprend :

  • le robinet ;
  • les vannes ;
  • les clapets ;
  • la soupape de sécurité ;
  • le détendeur.

L’installation du contrôleur de circulation

Le contrôleur de circulation est un équipement utilisé pour voir le passage de l’eau dans les conduites d’alimentation. Il est équipé d’un hublot et d’une petite hélice. Les mouvements de celle-ci renseignent sur le passage ou non de l’eau à travers les canalisations.

L’installation de la tuyauterie

L’installation de la tuyauterie peut être considérée comme le clou de la mise en œuvre de conduites d’eau ou de plomberie sanitaire. En effet, c’est l’étape à laquelle se font tous les assemblages, tous les raccordements et tous les branchements nécessaires à l’installation définitive du système de conduites de la plomberie.

Elle consiste d’une part à installer les conduites d’alimentation en eau potable, et d’autre part à poser les conduites d’évacuation d’eaux usées. Dans le cas des conduites d’alimentation d’eau, il faut remarquer que celles-ci ont pour rôle d’acheminer l’eau potable à travers les pièces d’une habitation. C’est cette eau qui est utilisée pour les besoins sanitaires divers.

Les conduites d’eau utilisées à cet effet sont fabriquées en différents matériaux, à l’instar de matériaux fins comme le plastique ou le cuivre. Ce type de conduites est préféré pour la résistance à la corrosion et au calcaire. Mais, en alternative, les tubes en polyéthylène réticulé (PER) sont vivement conseillés pour leur prix relativement abordable, leur facilité de pose et surtout pour leur résistance.

Dans le cas des conduites d’évacuation, par contre, les tuyaux ne sont pas sous pression, et présentent un diamètre plus important que celui des tubes de conduites d’alimentation. Le polychlorure de vinyle (PVC) et la fonte solide sont des matériaux à privilégier.

Puisque la mise en œuvre de la plomberie sanitaire implique des raccordements, les raccords en laiton doivent être privilégiés pour relier les tubes PER et ceux en cuivre. Ils servent notamment aux raccordements entre le réseau public et les canalisations domestiques, ainsi qu’aux liaisons avec le réseau de distribution intérieur.

L’installation des équipements sanitaires

Cette dernière étape de la mise en œuvre d’une plomberie sanitaire est liée aux branchements du réseau d’alimentation en eau aux différents appareils sanitaires que sont : le lave-vaisselle, la machine à laver, l’évier, la baignoire, le lavabo, le WC, etc.

Comment réaliser une conduite d'eau d'une installation sanitaire ?-2

Comment créer un réseau de distribution d’eau pour maison individuelle ?

Le réseau de distribution d’eau est intimement lié à la plomberie sanitaire, et par extension à l’installation sanitaire elle-même. Il est calqué sur le même mode de fonctionnement que celui d’un réseau de distribution public.

Il consiste en un regroupement, en des assemblages et en des raccordements des conduites d’eau de la plomberie sanitaire aux canalisations du réseau de distribution. Celui-ci se charge à son tour d’alimenter les appareils sanitaires, qui y sont reliés en eau chaude et en eau froide. Pour ce faire, le dispositif procède par traitement, stockage et distribution de l’eau.

La mise en œuvre d’un tel système de conduites exige un outillage spécifique et une série de travaux nécessaires. Elle se fait idéalement par un plombier ou installateur sanitaire. En effet, bien que la création d’un réseau de distribution d’eau se résume en des assemblages, il est indispensable de maîtriser le mode de fonctionnement d’un réseau de distribution public. C’est la condition indispensable pour savoir quels raccordements faire entre son réseau domestique et ses appareils sanitaires.

Puisque cette opération peut se révéler complexe, il est plus judicieux de faire appel à un professionnel de la plomberie. Celui-ci se charge de réaliser de bout en bout les travaux de mise en œuvre d’un réseau de distribution, mais fournit également de précieux conseils en ce qui concerne le choix des matériaux et équipements sanitaires.

Comment fonctionne un réseau de distribution d’eau à usage domestique ?

Pour les personnes qui désirent connaître le mode de fonctionnement d’un réseau de distribution d’eau, afin de l’adapter à leur système de conduites domestique, les grandes étapes de son fonctionnement sont les suivantes.

La production d’eau potable

À ce niveau de son fonctionnement, le réseau de distribution capte ou récupère l’eau de sources aussi diverses que : les nappes phréatiques, les nappes d’accompagnement des cours d’eau, des lacs, des étangs ou encore celles de la mer.

Cette eau est ensuite traitée à travers des réactions chimiques et l’extraction de particules nuisibles. L’eau ainsi purifiée est acheminée par des conduites de plomberie au diamètre inférieur à 300 mm. Elle est enfin stockée dans des réservoirs (bâche au sol ou réservoir sur tour).

La distribution proprement dite de l’eau potable

Étape ultime du fonctionnement d’un réseau de distribution d’eau, la distribution proprement dite de l’eau chaude ou froide se fait par relai de l’eau depuis les réservoirs de stockage aux robinets. Cet acheminement est rendu possible par les conduites de plomberie, qui sont raccordées au réseau de distribution d’eau.

À noter que pour une gestion optimale de la distribution, le réseau est équipé de réducteurs ou suppresseurs de pression. De même, l’installation d’un tel dispositif obéit à des normes et réglementations précises. Il convient donc de se renseigner avant d’en envisager la mise en œuvre.

Nous vous recommandons ces autres pages :

45 ans … Ça se fête !
Découvrez nos actions
en février 2024